La pandémie a fait au moins 2.009.991 morts dans le monde depuis sa découverte en Chine en décembre 2019, selon un comptage réalisé par l'AFP à partir de bilans officiels fournis par les autorités samedi.

Plus de 93.803.240 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués.

Les Etats-Unis demeurent le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 395.385 décès pour 23,7 millions de cas recensés. Ils sont suivis par le Brésil (208.246 morts), l'Inde (152.093), le Mexique (139.022) et le Royaume-Uni (87.295).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.

Europe

Le Royaume-Uni élargit sa campagne de vaccination

Le Royaume-Uni élargit lundi sa campagne de vaccination contre le coronavirus aux plus de 70 ans, au moment de l'entrée en vigueur de la quarantaine imposée à tous les arrivants pour éviter l'importation de nouveau variants. Lui-même frappé par un variant du virus jusqu'à 70% plus contagieux selon les autorités sanitaires, le Royaume-Uni déplore le plus lourd bilan en Europe avec plus de 89.000 morts.

Accusé depuis le début de la crise d'avoir confiné trop tard, déconfiné trop vite, ignoré l'avis des scientifiques, le gouvernement de Boris Johnson concentre ses efforts sur la vaccination de masse, espérant pouvoir sortir du troisième confinement début mars.

Depuis le début de la campagne le 8 décembre, plus de 3,8 millions de personnes ont reçu une première dose de vaccin au Royaume-Uni, premier pays occidental à avoir entamé le processus.

Jusqu'alors dirigée vers les plus de 80 ans, les résidents des maisons de retraites et leurs soignants, ainsi que les personnels de santé en première ligne, la vaccination s'élargit dès lundi.

Si la vaccination des premiers groupes "reste la priorité", les centres de vaccination disposent de l'approvisionnement et de la capacité nécessaires pour commencer à vacciner "les plus de 70 ans et les personnes extrêmement vulnérables", a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué.

Le gouvernement s'est fixé comme objectif de vacciner les quatre groupes prioritaires, soit 15 millions de personnes, d'ici à la mi-février.

Le Premier ministre Boris Johnson a salué une "étape importante dans notre programme de vaccination", dorénavant ouvert à "plusieurs millions de personnes supplémentaires".

Il s'est félicité de ce que "140 vaccins par minute" soient administrés dans le pays, son ministre de la Santé Matt Hancock soulignant que la moitié des plus de 80 ans ont déjà été vaccinés. Pour vacciner le plus largement, le gouvernement a décidé de différer jusqu'à 12 semaines la deuxième dose.

Pour lutter contre l'arrivée de nouveaux variants, le Royaume-Uni impose à partir de lundi 4H00 GMT, en plus de l'obligation d'un test négatif, une quarantaine de 10 jours pour toutes les arrivées en provenance de l'étranger. Les exemptions pour les pays les moins touchés sont ainsi suspendues.

Selon le Sunday Times, le gouvernement envisage de consigner les arrivants dans des hôtels à leurs frais, ou même d'utiliser géolocalisation et reconnaissance faciale.

"Il y aura des contrôles à domicile" et "à la frontière", "ce sont les mesures les plus efficaces que l'on puisse prendre à ce stade", selon le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab. "Nous examinerons d'autres mesures, mais elles doivent être applicables", a-t-il déclaré dimanche sur la BBC.

Les îles de Gran Canaria et de Lanzarote renforcent les mesures de restriction

Gran Canaria et Lanzarote, deux des îles de l'archipel des Canaries, vont renforcer les mesures de restriction en raison de l'augmentation du nombre des infections dues au coronavirus, ont rapporté les médias locaux dimanche. L'archipel espagnol est une destination populaire pour les touristes européens en mal de soleil durant l'hiver. Le couvre-feu sera ainsi d'application dès 22h00 heure locale à partir de lundi. Il sera également interdit de rencontrer des personnes issues d'autres foyers tandis que les restaurants ne pourront servir à manger qu'à l'extérieur. Les activités sportives ne seront autorisées que si elles se déroulent en extérieur et sans contact, ont indiqué la radio Canarias7 et le journal El Pais. Les mesures seront d'application pour deux semaines au moins.

Le nombre de contaminations sur les deux îles augmentent même si le taux d'incidence reste à 95 cas positifs pour 100.000 habitants, soit l'un des plus bas en Europe. Les contaminations sont par contre en baisse à Tenerife où le couvre-feu débute à 23h00.

Les voyages vers les îles Canaries sont autorisés pour les résidents de l'espace Schengen qui peuvent présenter un test négatif récent.

L'Autriche prolonge le confinement jusqu'au 7 février

Le gouvernement autrichien va prolonger de deux semaines supplémentaires, soit jusqu'au 7 février, le confinement strict actuellement en vigueur, rapporte samedi soir l'agence de presse autrichienne APA. Le Chancelier Sebastian Kurz a annoncé une conférence de presse dimanche matin. Les magasins et les restaurants resteront fermés et les écoles continueront à recourir à l'enseignement à distance. Les experts avaient prévenu de ne pas assouplir trop rapidement les mesures en vigueur en raison de la propagation du virus britannique.

Selon les informations de l'APA, à partir du 8 février, les magasins et les musées pourront rouvrir et les professions de contact pourront reprendre leur travail, à condition que les obligations de porter un masque buccal et de maintenir une distance sociale soient respectées. À la mi-février, un point de la situation sera alors fait pour voir si des assouplissements supplémentaires seront possibles pour les restaurants, les hôtels et les événements.

Depuis le début de l'épidémie, plus de 7.000 personnes ont succombé au Covid-19 en Autriche, qui compte environ neuf millions d'habitants.

Le nombre de contaminations repart à la hausse aux Pays Bas

Les Pays Bas ont enregistré ce week-end une augmentation des contaminations au coronavirus. Entre samedi et dimanche matin, les autorités sanitaires bataves ont recensé 5.622 nouvelles infections.

La veille, ce nombre n'était que de 5.340, selon l'institut royal de santé et de l'environnement (RIVM), un chiffre ramené depuis lors à 5.332.

Sur cette même période, on y a enregistré 43 nouveaux décès dus à la maladie, contre 98 samedi et 96 dimanche. Il s'agit toutefois des avis de décès enregistrés précisément ces jours-là par les autorités, les décès effectifs pouvant parfois être survenus antérieurement.

Pfizer: retards limités

Le groupe américain Pfizer, associé au laboratoire allemand BioNTech, a annoncé samedi un "plan" pour limiter à une semaine les retards de livraison du vaccin contre le Covid-19, alors que l'Europe craignait de voir faiblir ces livraisons pendant "trois à quatre semaines".

Ce plan permettra d'"augmenter les capacités de fabrication en Europe et de fournir beaucoup plus de doses au deuxième trimestre" selon les deux groupes.

"Pfizer et BioNTech ont développé un plan qui permettra d'augmenter les capacités de fabrication en Europe et de fournir beaucoup plus de doses au deuxième trimestre", ont annoncé les deux entreprises dans un communiqué conjoint.

Vaccin chinois en Serbie

Un million de doses du vaccin chinois Sinopharm sont arrivées samedi en Serbie, qui avait entamé sa vaccination avant Noël, a annoncé le président serbe Aleksandar Vucic.

Ce vaccin pourra commencer à être administré dès que l'autorisation officielle aura été donnée, probablement dimanche ou lundi, selon les autorités.

Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Li a promis samedi aux Philippines un don de 500.000 doses de vaccin contre le Covid-19.

Espagne: deuxième dose de vaccin et pas de reconfinement pour l'instant

Le gouvernement espagnol exclut pour l'instant un nouveau confinement face à la troisième vague mais pourrait permettre aux régions d'avancer leur couvre-feu, a annoncé samedi le ministre de la Santé.

Cinq régions ont réclamé cette semaine au gouvernement central de mettre en place un confinement strict, alors que les cas explosent depuis les fêtes.

Pour les autorités, les diverses restrictions mises en oeuvre jusqu'en mai et que les régions durcissent (couvre-feu, bouclage de certaines villes ou zones, réduction des capacités et horaires de fermeture des bars et restaurants...) sont suffisantes.

Après avoir franchi la semaine dernière la barre symbolique des deux millions de cas confirmés, l'Espagne a enregistré vendredi un nombre record de 40.197 cas en 24 heures.

L'Espagne a commencé à administrer dimanche la deuxième dose du vaccin contre le Covid-19 aux personnes prioritaires qui avaient déjà reçu une première dose en décembre, ont rapporté plusieurs chaînes de télévision.

Six autres régions commençaient ce dimanche à administrer une deuxième dose, selon la chaîne de télévision publique TVE, les autres régions devant le faire à partir de lundi.

L'Espagne a déjà administré 768.950 doses des vaccins Pfizer-BioNTech et Moderna, soit deux tiers du total de doses reçues, selon le ministère espagnol de la Santé.

Plus de 70.000 morts en France

La France a franchi samedi la barre des 70.000 morts du Covid-19 depuis le début de l'épidémie, selon les chiffres de Santé publique France.

Au total, 70.142 personnes sont décédées des suites de la maladie.

La tension sur les hôpitaux reste forte, avec un nombre total de malades du Covid hospitalisés s'élevant à 24.985 dont 2.731 se trouvent en réanimation.

La France applique depuis samedi un couvre-feu généralisé à 18H00 locales (17H00 GMT).

Le Premier ministre Jean Castex a précisé que 390.000 personnes avaient été vaccinées à ce jour en France et qu'un million de rendez-vous de vaccination avaient été pris.

Liaisons suspendues

Un cas de variant sud-africain du coronavirus a été détecté dans le territoire français d'Outre-Mer de Mayotte, dans l'océan Indien. Les autorités ont décidé de suspendre les liaisons maritimes et aériennes internationales pour 15 jours à partir de dimanche.

L'Italie a interdit samedi les vols en provenance du Brésil en raison d'un nouveau variant découvert dans ce pays.

Asie

Inde: méga-campagne de vaccination

L'Inde, deuxième pays le plus peuplé au monde avec 1,3 milliard d'habitants et deuxième nation la plus frappée par la pandémie, a commencé samedi l'une des plus grandes campagnes de vaccination, prévoyant d'immuniser 300 millions de personnes d'ici juillet. Près de 200.000 personnes ont été vaccinées.

L'Inde, deuxième nation la plus peuplée de la planète avec 1,3 milliard d'habitants, a vacciné samedi plus de 190.000 personnes au cours d'une première journée.

Le ministère indien de la Santé a affirmé qu'aucun "cas d'hospitalisation post-vaccination" n'a été signalé, mais des médias locaux ont affirmé qu'un agent de sécurité de l'All India Institute of Medical Sciences (AIIMS), principal hôpital public du pays, avait développé une réaction allergique après avoir reçu son injection.

Amérique

Etats-Unis: décret masque

Joe Biden prendra dès sa prise de fonctions mercredi un décret rendant obligatoire le port du masque dans les locaux et espaces dépendant de l'Etat fédéral, ainsi que lors des déplacements entre Etats.

Brésil: le régulateur approuve les vaccins britannique d'AstraZeneca et chinois CoronaVac

La régulateur brésilien a approuvé dimanche l'utilisation en urgence de deux vaccins contre le Covid-19, le britannique d'AstraZeneca et le chinois CoronaVac, les deux premiers à obtenir le feu vert au Brésil, où la pandémie a déjà fait presque 210.000 morts. Cette autorisation annoncée par le régulateur Anvisa ouvre la voie au début de la campagne de vaccination au Brésil, qui utilisera dans un premier temps le CoronaVac, produit par la firme chinoise Sinovac en collaboration avec l'institut brésilien Butantan, seul vaccin disponible pour le moment dans le pays.