AMERIQUE

Brésil:

L'Etat d'Amazonas au Brésil, confronté à une nouvelle vague de Covid-19, a décidé samedi d'imposer un confinement. Il va également interdire la vente des biens non essentiels pour tenter d'endiguer une forte hausse des contaminations et des décès. Ces nouvelles mesures de restriction, qui font suite à dix jours de couvre-feu nocturne, seront en vigueur "pour sept jours à partir du 25 janvier", ont précisé les autorités locales dans un communiqué.

Etats-Unis:

Les Etats-Unis ont officiellement passé dimanche la barre des 25 millions de cas de Covid-19 recensés depuis le début de la pandémie, quelques jours après l'entrée en fonctions de Joe Biden qui a fait de la lutte contre cette maladie sa priorité.

L'université Johns Hopkins, qui fait référence, a comptabilisé dans la matinée 25.003.695 de personnes infectées. Plus de 417.000 personnes ont en outre succombé au Covid-19 dans le pays, selon la même source. Les Etats-Unis sont le pays le plus touché au monde en valeur absolue par la pandémie.

EUROPE

Allemagne:

L'Allemagne va devenir le premier pays de l'Union européenne à utiliser contre la maladie Covid-19 le traitement expérimental à base d'anticorps administré à Donald Trump, a annoncé dimanche le ministre de la Santé Jens Spahn.

"Le gouvernement a acheté 200.000 doses pour 400 millions d'euros", a déclaré M. Spahn au journal Bild am Sonntag, ce qui représente 2.000 euros par dose.

Ce cocktail d'anticorps "monoclonaux" sera utilisé dans des hôpitaux universitaires la semaine prochaine, a précisé le ministre, soulignant que l'Allemagne était "le premier pays dans l'UE" à s'en servir dans la lutte contre la pandémie.

Suède:

La Suède a interdit dimanche pour trois semaines l'entrée sur son territoire depuis la Norvège après l'apparition d'un foyer de variant anglais du coronavirus près d'Oslo, en prolongeant la même mesure frappant le Royaume-Uni et le Danemark.

Du fait du semi-confinement décrété samedi par les autorités norvégiennes à Oslo et dans ses environs, le gouvernement suédois pointe le risque d'afflux de visiteurs norvégiens contribuant à aggraver l'épidémie. Des exceptions, notamment pour les personnes habitant et travaillant en Suède, sont toutefois prévues. 

La mesure entre en vigueur à partir de lundi minuit et jusqu'au 14 février, date à laquelle ont également été prolongées les interdictions d'entrée depuis le Royaume-Uni et le Danemark, annoncées le mois dernier. La Suède avait détecté mercredi plus d'une cinquantaine de cas de variant anglais sur son sol, soit un niveau similaire à la Norvège, qui vient de relever son bilan à 70 ce dimanche.

Le gouvernement norvégien a annoncé samedi des mesures de semi-confinement, les plus strictes depuis le début de l'épidémie, à Oslo et dans sa région après la détection de cas du variant anglais dans une localité proche de la capitale, Nordre Follo.

Pays-Bas:

Sur l'ensemble des Pays-Bas, 3.600 amendes ont été infligées pour non-respect du couvre-feu samedi. La police a également procédé à 25 arrestations, entre autres pour refus de rentrer ou violences. "Les rues étaient plutôt calmes dès le début du couvre-feu", a indiqué la police. "Nous avons constaté 20% de signalements en moins par rapport à un samedi normal. Et 80% des personnes contrôlées étaient en possession des bons papiers."

France:

Un million de personnes ont pu être vaccinées contre le coronavirus en France, où des règles plus strictes aux frontières sont entrées en vigueur dimanche, une mesure supplémentaire pour tenter de contrôler l'épidémie et d'éviter un troisième confinement.

Espagne:

Des milliers de personnes ont manifesté samedi dans le centre de Madrid contre les mesures restrictives du gouvernement pour contenir l'épidémie, et ont dénoncé la "tromperie" d'un virus qui selon certains manifestants "n'existe pas". Aux cris de "Liberté ! " et dans une ambiance hostile à la presse, des milliers de personnes ont défilé de la gare d'Atocha à la Plaza Colon.

De nombreux manifestants ne portaient pas de masques, malgré l'obligation légale de le porter en permanence sur la voie publique et au milieu de la troisième vague, qui a fait plus de 400 morts par jour cette semaine.

AFRIQUE

Egypte:

L'Egypte a entamé dimanche sa campagne de vaccination, en commençant par les professionnels de santé. Suivront les personnes atteintes de maladies chroniques et les personnes âgées.

Le pays, deuxième en Afrique à lancer une vaccination à grande échelle après les Seychelles, a opté pour le vaccin chinois de Sinopharm. Des doses du vaccin d'AstraZeneca-Oxford sont également attendues.

OCEANIE

Nouvelle-Zélande:

Les autorités sanitaires néo-zélandaises ont indiqué dimanche avoir enregistré leur premier cas local de nouveau coronavirus depuis plus de deux mois. Une femme de 56 ans, récemment rentrée d'Europe, a été testée positive dix jours après avoir effectué une quarantaine obligatoire de deux semaines.

Elle avait observé des symptômes du nouveau coronavirus plusieurs jours avant d'être testée.

ASIE

Emirats arabes unis:

L'émirat de Dubaï a annoncé ce week-end un ralentissement du déploiement du vaccin Pfizer-BioNTech en raison d'un retard annoncé dans les livraisons qui affectent d'autres pays, notamment européens comme la Belgique. Dubaï, l'une des sept principautés qui forment les Emirats arabes unis, a lancé une campagne de vaccination à la mi-décembre après l'approbation du vaccin chinois Sinopharm et celui de l'alliance américano-allemande Pfizer-BioNTech.

Mais l'Autorité de santé de Dubaï (DHA) a indiqué samedi qu'elle ralentissait l'administration des vaccins Pfizer en raison de retards de livraisons.