Pas de répit vendredi en Amérique latine où le Brésil est devenu le troisième pays qui déplore le plus de morts du coronavirus, contre lequel l'ONU a appelé à un vaccin accessible à tous, devant être considéré comme un "bien public mondial". On fait le point.

A l'échelle mondiale, la pandémie a fait plus de 387.000 morts depuis que le virus est apparu fin décembre en Chine. Les Etats-Unis restent de loin le pays le plus touché (plus de 108.000 décès), suivis par le Royaume-Uni (39.904), le Brésil (34.021) et l'Italie (33.689).

Suisse

La Suisse a enregistré 23 cas supplémentaires de coronavirus en un jour, contre 20 la veille, a annoncé vendredi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). En revanche, aucun nouveau décès n'est à déplorer. La Suisse et le Liechtenstein comptent désormais 30.936 cas confirmés en laboratoire. Au total, 415.195 tests ont été effectués, dont 9% étaient positifs. Plusieurs tests positifs ou négatifs sont possibles chez la même personne, rappelle l'OFSP.

L'incidence se monte à 360 cas pour 100.000 habitants. L'âge médian des cas confirmés est de 52 ans.

Au total, 1.660 personnes sont décédées en Suisse en lien avec un Covid-19 confirmé en laboratoire, un chiffre inchangé depuis mercredi. L'incidence se monte à 19 décès pour 100.000 habitants. Sur les 1.575 personnes décédées pour lesquelles les données sont complètes, 97% souffraient d'au moins une maladie préexistante. Les trois plus fréquemment mentionnées étaient l'hypertension (63%), les maladies cardiovasculaires (57%) et le diabète (26%). Parmi les personnes décédées, 58% étaient des hommes.

Par rapport à la taille de leur population, les cantons de Genève, Tessin, Vaud, Bâle-Ville et du Valais restent les plus touchés.

USA
Le nouveau coronavirus a fait 1.021 décès supplémentaires en 24 heures aux Etats-Unis, selon le comptage jeudi à 20H30 de l'université Johns Hopkins, qui fait référence. Cela porte à plus de 108.000 le nombre total de morts dans le pays, où plus de 1.870.000 cas ont par ailleurs été recensés, d'après les chiffres de l'université actualisés en continu.

Quelque 485.000 personnes sont déclarées guéries.

Les Etats-Unis sont, en valeur absolue, de loin le pays le plus touché par la pandémie, tant en nombre de décès que de cas diagnostiqués. Mais, rapporté à la population, plusieurs pays européens -- dont la France, l'Italie ou l'Espagne -- comptent plus de morts par habitant que l'Amérique.

Selon une moyenne de neuf modèles épidémiologiques réalisée par des chercheurs de l'université du Massachusetts, le nombre de décès du Covid-19 devrait avoisiner les 127.000 morts dans le pays d'ici le 27 juin.

Même si la pandémie ralentit dans le pays depuis le pic atteint à la mi-avril, les professionnels de santé s'inquiètent, avec les manifestations actuelles contre la brutalité policière et le racisme, d'une résurgence dans les semaines à venir.

Brésil

Le Brésil est devenu jeudi le troisième pays au monde déplorant le plus de décès liés au nouveau coronavirus, dépassant les 34.000 morts, devant l'Italie, après un nouveau record de morts enregistrés en 24 heures. Le dernier bilan du ministère de la Santé fait état de 34.021 décès et 614.941 cas confirmés, avec 1.473 morts recensées depuis mercredi soir, sachant que les chiffres officiels sont largement sous-estimés selon les spécialistes.

Avec 212 millions d'habitants, le Brésil a une population trois fois plus grande que celle de l'Italie, qui a été l'épicentre de la pandémie en Europe et compte 33.689 morts.

Pour le troisième jour consécutif, le plus grand pays d'Amérique Latine enregistre un record de morts quotidiennes, après 1.349 mercredi et 1.262 mardi.

Les chiffres du ministère n'ont été diffusés qu'après 22h00, sans qu'aucune explication sur cet horaire tardif n'ait été fournie. Ils étaient communiqués dès 17h00 au début de la pandémie.

Même si les courbes de la pandémie demeurent en pleine ascension, le président d'extrême droite Jair Bolsonaro continue de prôner le retour à une activité économique normale, remettant en cause les mesures de confinement prises par les gouverneurs des Etats.

Pérou

Le Pérou, deuxième pays le plus touché par l'épidémie de Covid-19 en Amérique latine derrière le Brésil, a franchi jeudi la barre des 5.000 morts, a annoncé le ministère de la Santé. L'état d'urgence sanitaire y sera prolongé de 90 jours à partir du 10 juin, d'après l'agence de presse péruvienne Andina. L'oxygène y a par ailleurs été décrété comme "ressource stratégique". Le nombre de décès dus au nouveau coronavirus est désormais de 5.301, dont 137 au cours des dernières 24 heures. Le nombre de contaminations a connu une hausse de 4.284 cas supplémentaires, portant le total à 183.198.

Deuxième en nombre de contaminations en Amérique latine, le Pérou (33 millions d'habitants) est troisième en nombre de morts derrière le Brésil (210 millions d'habitants) et le Mexique (127 millions d'habitants).

Plus de 9.000 personnes sont hospitalisées dans le pays en raison du Covid-19, submergeant le système de santé qui souffre notamment de graves pénuries d'oxygène pour traiter les patients, au point que le gouvernement a déclaré jeudi qu'il était considéré comme une "ressource stratégique".

Argentine

L'Argentine va prolonger jusqu'au 28 juin les mesures de confinement dans les grandes villes touchées par le Covid-19, notamment Buenos Aires, alors que les régions ne comptant pas de cas ne seront soumises qu'à des mesures de distanciation sociale, a annoncé jeudi le président Alberto Fernandez. "Il y aura deux types de quarantaine" pour lutter contre l'épidémie de nouveau coronavirus, a expliqué M. Fernandez, lors d'une conférence de presse : "l'une sera une quarantaine d'isolement et l'autre de distanciation sociale".

L'Argentine, pays de 45 millions d'habitants, a enregistré depuis début mars plus de 20.000 cas cas de Covid-19, dont 608 décès, selon les derniers chiffres officiels.

L'agglomération de Buenos Aires et ses 14 millions d'habitants, la zone la plus dense du pays, reste la plus touchée avec "85% des cas", a précisé le gouverneur de la province de Buenos Aires, Axel Kicillof.

Selon le président argentin, "il n'y a pas de circulation importante" du virus dans 18 des 24 provinces du pays, où les mesures de restriction seront donc assouplies, avec le rétablissement de nombreuses activités.

Seuls les rassemblements importants, les manifestations sportives ou les concerts, resteront interdits partout.

Mexique

La propagation du virus s'accélère aussi au Mexique, qui a franchi mercredi la barre des 1.000 morts en 24 heures pour la première fois. Le bilan total y dépasse les 11.000 décès.