La pandémie a fait au moins 1,7 million de morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 11H00 GMT.

Plus de 77,9 millions de cas de contamination ont été officiellement diagnostiqués.

Les États-Unis restent le pays le plus endeuillé avec 325.539 morts, suivis par le Brésil (189.220 morts), l'Inde (146.444), le Mexique (119.495) et l'Italie (69.842).

ASIE

Contaminations record à Tokyo

Tokyo a enregistré un record de 888 nouvelles infections au coronavirus jeudi, alors que la ville hôte des Jeux olympiques fait face à une résurgence du virus depuis la mi-novembre. Ce nombre dépasse le précédent record quotidien de 822 nouvelles infections, établi jeudi dernier.

La gouverneure de Tokyo, Yuriko Koike, a exhorté cette semaine 14 millions d'habitants de la capitale japonaise à s'abstenir de sortir. "Nous avons besoin de votre coopération. Nous aimerions que vous restiez à la maison avec votre famille pendant les vacances de fin d'année et du Nouvel An", a-t-elle déclaré lors d'une conférence de presse lundi.

Le Japon a confirmé un record de 3.268 nouvelles infections mercredi, dont 748 à Tokyo.

Le pays a jusqu'à présent évité une épidémie de virus de l'ampleur de celle observée en Europe et aux États-Unis, avec un total d'environ 206.000 infections connues et plus de 3.050 décès liés au Covid-19.

Chine

La Chine a annoncé jeudi la suspension de ses liaisons aériennes avec le Royaume-Uni, à la suite de l'apparition d'une nouvelle souche du coronavirus dans ce pays. "Compte tenu de la nature exceptionnelle de la mutation du virus et de son impact potentiel", la Chine "a suspendu les vols avec le Royaume-Uni après une solide évaluation", a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères devant la presse.

Confronté à une nouvelle vague de contaminations attribuée à la nouvelle souche, partiellement reconfiné et isolé par la décision d'une cinquantaine de pays de couper leurs liaisons, le Royaume-Uni affiche l'un des bilans de la pandémie les plus lourds en Europe, avec plus de 69.000 morts et un record de près de 40.000 contaminations enregistrées mercredi.

De son côté, la Chine, où le nouveau coronavirus a fait son apparition l'an dernier, a largement endigué l'épidémie sur son territoire. Le pays a pratiquement fermé ses frontières fin mars et réduit considérablement ses vols internationaux, avant d'entrouvrir prudemment ses portes pendant l'été aux étrangers déjà porteurs d'un permis de séjour.

Israël

Les Israéliens seront soumis à un troisième confinement partiel à partir de dimanche en raison de l'augmentation du nombre de contaminations au nouveau coronavirus. Les restrictions seront en vigueur à partir de dimanche après-midi, pour une durée initiale de deux semaines, a décidé le gouvernement tôt jeudi matin. Si le nombre quotidien de nouveaux cas ne tombe pas sous la barre de 1.000, les mesures pourront être prolongées pour deux semaines de plus.

Le confinement partiel signifie que les visites dans les maisons de repos seront interdites pour tous ceux qui ne font pas partie de la famille proche du résident.

Les rassemblements à l'intérieur sont limités à 10 personnes et ceux en extérieur à 20 personnes. Il ne sera possible de se déplacer à plus d'un kilomètre de son domicile que pour des circonstances exceptionnelles.

Les centres commerciaux et les installations de loisirs seront complètement fermés tandis que les restaurants ne pourront proposer que des plats à emporter. Les écoles et les crèches restent ouvertes mais de manière limitée.

Mardi, le nombre de nouveaux cas détectés en un jour en Israël était supérieur à 3.500, pour la première fois depuis octobre.

Israël a renforcé ses restrictions aux frontières après la découverte d'une nouvelle souche du coronavirus qui semblerait plus contagieuse. Aucun étranger n'est autorisé à pénétrer dans le pays. Des exceptions sont toutefois en vigueur, comme pour les diplomates.

Les arrivants doivent respecter une quarantaine dans des hôtels pendant au moins 10 jours s'ils ont deux tests négatifs. Sans tests, la quarantaine dure 14 jours.

EUROPE

Russie

La Russie a enregistré jeudi des records de nouvelles infections au coronavirus et de décès, en l'absence d'un confinement généralisé malgré une deuxième vague qui frappe le pays. Les autorités russes ont rapporté 635 morts et 29.935 nouvelles contaminations ces dernières 24 heures, pour un total de plus de 2,96 millions de cas. Le nombre de décès atteint 53.096.

La capitale Moscou, toujours le principal foyer de l'épidémie, a elle aussi enregistré un nouveau record de contaminations quotidiennes (8.203).

Quatrième pays le plus touché au monde, la Russie enregistre désormais chaque semaine de nouveaux records, avec une situation particulièrement inquiétante dans les régions les plus pauvres et souvent sous-équipées.

Mais les chiffres officiels publiés par les autorités russes témoignent d'une létalité moindre qu'en Europe occidentale ou aux Etats-Unis, un résultat dont se targue le président Vladimir Poutine depuis des mois. Il a ainsi jugé, jeudi dernier, lors de sa conférence de presse annuelle, que la Russie avait "mieux" géré la pandémie qu'en Occident.

Les autorités russes ne comptabilisent toutefois que les morts dont la cause principale est le Covid-19, après confirmation par une autopsie.

Ukraine

L'Ukraine a passé jeudi la barre du million de cas recensés du nouveau coronavirus depuis le début de la pandémie, dont 17.395 morts, selon les derniers chiffres du ministère de la Santé. Sur ce total, environ 352.000 personnes sont malades et plus de 631.000 ont guéri, dans un pays d'environ 40 millions d'habitants.

Cette ex-république soviétique, dont le système de santé publique est très vétuste et mis à mal par la pandémie, a recensé 11.490 nouveaux cas de Covid-19 au cours de dernières 24 heures et 223 morts, selon les statistiques officielles.

Le gouvernement, qui espère vacciner "au moins 50% de la population" en 2021 et 2022, prévoit de publier plus tard dans la journée le plan de vaccination contre le coronavirus.

L'Ukraine, l'un des pays les plus pauvres d'Europe, n'a cependant encore signé aucun accord avec d'autres pays pour l'achat de ces vaccins.

"Nous espérons fortement signer des contrats d'ici la fin de l'année", ce qui permettra de "commencer la vaccination en février", a déclaré jeudi le ministre de la Santé Maksym Stepanov.

L'UE commence à se rouvrir au Royaume-Uni

La France, la Belgique, les Pays-Bas et la République tchèque commencent à rouvrir leurs liaisons avec le Royaume-Uni pour permettre notamment le retour de leurs ressortissants. Le trafic trans-Manche de fret reprend sous conditions.

Le port de Douvres a rouvert dans la nuit de mardi à mercredi, les liaisons en train Eurostar à partir de Londres ont été rétablies en début de matinée.

Une cinquantaine de pays ont suspendu ou restreint les arrivées de voyageurs après la découverte d'une nouveaux variant du coronavirus au Royaume-Uni.

Royaume-Uni : restrictions aux arrivées d'Afrique du Sud

Les autorités britanniques ont annoncé mercredi avoir identifié deux cas d'une autre nouvelle souche du coronavirus, "hautement préoccupante" car "plus contagieuse", en provenance d'Afrique du Sud, avec laquelle des restrictions dans les voyages s'appliquent "immédiatement".

Irlande

En Irlande, confrontée à une croissance "extraordinaire" des cas de nouveau coronavirus, un troisième confinement, aménagé, entre en vigueur jeudi.

Le gouvernement a décidé de retourner à son plus haut niveau d'alerte à partir du 24 décembre et jusqu'au 12 janvier, consistant à demander aux gens de rester chez eux. Il a néanmoins introduit certains "ajustements spécifiques": certains magasins non-essentiels pourront rester ouverts.

Débuts de la vaccination en Europe

Des campagnes de vaccination ont débuté mercredi en Suisse, au Qatar et dans l'émirat de Dubaï. Le Mexique lancera sa campagne jeudi, après réception du premier lot de vaccins Pfizer/BioNTech.

En France la première campagne de vaccination commencera dimanche dans "deux ou trois" établissements pour personnes âgées et concernera "quelques dizaines de résidents", selon le ministère de la Santé.

La campagne de vaccination dans l'UE devrait, elle, commencer dimanche.

Au Royaume-Uni, les données complètes du vaccin mis au point par l'université d'Oxford et le groupe AstraZeneca ont été soumises au régulateur britannique, ouvrant la voie à une possible prochaine validation, selon le ministre de la Santé Matt Hancock.

AMERIQUE

Plus d'un million d'Américains ont reçu le vaccin

Les Etats-unis ont acheté 100 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer/BioNTech, qui seront livrées d'ici à juillet, portant les commandes américaines à 400 millions de doses (la moitié provenant de Pfizer, la moitié de Moderna). Cela permettra d'immuniser 200 millions de personnes, ces vaccins requérant deux injections espacées d'un mois.

Plus d'un million d'Américains ont déjà reçu leur première dose contre le Covid-19 depuis que la campagne a débuté il y a 10 jours, a annoncé mercredi le directeur de la principale agence fédérale de santé publique des Etats-Unis, Robert Redfield. "Les Etats-Unis ont franchi un palier préliminaire mais crucial", s'est-il félicité.

Mais le Dr Moncef Slaoui, le conseiller principal du programme gouvernemental de vaccination, a déclaré que l'objectif d'immuniser 20 millions de personnes d'ici la fin de l'année ne serait "probablement pas atteint".

De leur côté, les tests cliniques du vaccin CoronaVac, du laboratoire chinois Sinovac, ont "atteint le seuil d'efficacité" exigé par l'OMS, a révélé le même jour l'Institut Butantan, chargé de sa production et distribution au Brésil, sans rendre publics les résultats officiels.

Le Canada a approuvé mercredi le vaccin de la société américaine Moderna, après avoir déjà donné son feu vert au vaccin Pfizer-BioNTech le 9 décembre.

Amérique du Sud

Le coronavirus a été la principale cause de décès en Colombie entre janvier et octobre, selon les statistiques officielles, avec plus de 46.000 décès liés au Covid-19, devant les maladies cardiaques et les homicides chez les hommes, les problèmes de coeur et cérébrovasculaires chez les femmes.

Face au rebond de la pandémie au Brésil, la mairie de Rio de Janeiro interdira, au soir du 31 décembre, l'accès au quartier de la célèbre plage de Copacabana, pour éviter les rassemblements du réveillon. Habituellement, des millions de personnes s'y pressent pour admirer les feux d'artifice de la traditionnelle fête de fin d'année, dont l'annulation a été annoncée en juillet.

L'Argentine a autorisé le vaccin russe, devenant le premier pays l'Amérique latine à faire ce choix, alors qu'un accord a déjà été signé pour la livraison de 25 millions de doses. 300.000 doivent arriver dans les tous prochains jours.