La pandémie causée par le nouveau coronavirus a tué plus de 175.000 personnes en Europe, dont près des trois quarts au Royaume-Uni, en Italie, en France et en Espagne, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles jeudi à 10h10.

Avec un total de 175.011 morts (pour 2.084.058 cas), l'Europe est le continent le plus durement touché par la pandémie de Covid-19, qui a tué au moins 355.548 personnes dans le monde.

Le Royaume-Uni (37.460) et l'Italie (33.072) sont les pays européens les plus atteints, suivis de la France (28.596) et de l'Espagne (27.118).

La Russie dépasse les 4.000 morts

La Russie a passé jeudi la barre des 4.000 personnes décédées du coronavirus, avec 174 morts supplémentaires lors des dernières 24 heures, selon les derniers chiffres officiels, qui montrent un recul des nouvelles contaminations. Le nombre de décès en Russie s'établit à 4.142 personnes, pour un total de 379.051 cas de coronavirus avérés, dont 150.993 guérisons.

Epicentre de l'épidémie, la capitale Moscou recense près de la moitié des contaminations, avec 173.497 cas et 2.254 morts.

Le nombre de nouvelles contaminations poursuit néanmoins un déclin progressif, avec 8.371 nouveaux cas lors des dernières 24 heures. Début mai, la Russie avait connu des niveaux dépassant quotidiennement les 10.000 nouveaux cas.

Grosses craintes en Corée du Sud

La Corée du Sud a réactivé jeudi une série de mesures pour lutter contre le coronavirus, alors qu'elles venaient d'être assouplies, après la découverte d'une série de foyers de contagion laissant craindre une nouvelle vague épidémique dans le pays. Le pays a enregistré jeudi sa plus forte hausse de nouvelles contaminations en près de deux mois, avec une flambée de cas dans un entrepôt d'une société de commerce en ligne près de Séoul -une zone métropolitaine très densément peuplée.

"Nous avons décidé de renforcer des mesures de quarantaine dans la zone métropolitaine pour deux semaines, à compter de demain jusqu'au 14 juin", a annoncé le ministre de la Santé Park Neug-hoo.

"Les deux prochaines semaines seront cruciales pour prévenir la propagation de l'infection dans la zone métropolitaine", a-t-il poursuivi. "Nous devrons revenir à la stricte distanciation sociale si nous échouons" et si le pays enregistre plus de 50 nouveaux cas quotidiens durant au moins sept jours consécutifs.

Les Etats-Unis franchissent le seuil tragique des 100.000 morts

Les Etats-Unis ont franchi mercredi le seuil des 100.000 décès liés au coronavirus, un chiffre attestant de l'ampleur de la tragédie dans le pays. Le premier mort du Covid-19 aux Etats-Unis avait été annoncé fin février. Le pays en enregistre désormais plus de 100.000 et près de 1,7 million de cas.

Le nombre de décès sur 24 heures y est reparti à la hausse, avec 1.401 décès supplémentaires enregistrés entre mardi et mercredi, après trois jours d'affilée à moins de 700 morts.

Rapporté à ses près de 330 millions d'habitants, le bilan américain, nettement en-deçà de la réalité selon des experts, est toutefois inférieur à celui de plusieurs pays européens.

A travers le monde, la barre des 350.000 morts a été franchie mercredi, dont plus des trois quarts en Europe et aux Etats-Unis.

Plus de 25.000 morts et 400.000 cas de coronavirus au Brésil

La courbe de la pandémie du coronavirus ne cesse de s'accélérer au Brésil, qui a franchi deux seuils symboliques mercredi, dépassant les 25.000 morts et 400.000 cas confirmés.

Pays de loin le plus touché d'Amérique latine, le Brésil a recensé selon le ministère de la Santé 25.598 morts et 411.821 cas de contamination confirmés, des chiffres qui seraient bien en-dessous de la réalité, selon des scientifiques.

Avec 1.086 décès au cours des dernières 24 heures, c'est la cinquième fois que ce pays de plus de 210 millions d'habitants dépasse les 1.000 décès quotidiens depuis cette accélération de la pandémie, la semaine dernière. Le record date du 21 mai, avec 1.188 décès.