L'épidémie du coronavirus qui se propage désormais bien au-delà de la Chine est entrée dans une phase décisive selon l'OMS, tandis que les mesures drastiques se multiplient dans le monde.

Aux Pays-Bas

Un premier cas de contamination au nouveau coronavirus a été constaté aux Pays-Bas, ont annoncé jeudi l'Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) et le ministre de la Santé Bruno Bruins. L'homme infecté a été mis en quarantaine à l'hôpital TweeSteden de Tilbourg, ville de la province néerlandaise du Brabant-Septentrional, située non loin de la frontière belge.

Selon le RIVM, le patient s'est récemment rendu en Lombardie, dans le nord de l'Italie. La contamination au virus Covid-19 a été confirmée jeudi par le laboratoire hospitalier de TweeSteden

Des recherches sont menées afin de déterminer les personnes avec lesquelles le patient est entré en contact ces derniers jours. "Ces personnes doivent être suivies, prendre leur température deux fois par jour et transmettre le résultat aux autorités sanitaires locales. Si elles présentent d'autres symptômes, elles doivent également en faire part", a détaillé le RIVM dans un communiqué. "Par ces mesures, nous réduisons les risques que la maladie se propage aux Pays-Bas."

En Espagne

Quinze Belges asymptomatiques ont été autorisés à quitter l'hôtel où ils sont confinés depuis mardi, sur l'île espagnole de Tenerife, en raison de l'épidémie de nouveau coronavirus, ont indiqué jeudi les Affaires étrangères. Selon ces dernières, en contact étroit avec les autorités espagnoles, 130 touristes, dont 15 Belges, pourront rentrer chez eux plus tôt que prévu. Ils étaient censés rester confinés 14 jours mais "ne montrent pas de symptômes", a précisé Karl Lagatie, porte-parole des Affaires étrangères.

Plus de 700 touristes séjournent à l'hôtel H10 Costa Adeje Palace de Tenerife, dont 118 Belges. L'établissement a été placé en quarantaine mardi après que quatre Italiens ont été testés positifs au virus Covid-19.

En France

Le nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus en France a connu une "augmentation sensible" jeudi, passant à 38 cas confirmés "à 19 heures" contre 18 la veille, a annoncé le ministre de la Santé Olivier Véran.

Plusieurs investigations "toujours en cours" sont "susceptibles de faire évoluer ce bilan", a-t-il ajouté au cours d'un point presse, précisant que parmi les nouveaux cas détectés figurait "un regroupement de 12 cas" lié aux deux malades identifiés mercredi dans l'Oise.

En Allemagne

Les autorités de Rhénanie du Nord-Westphalie ont recensé jeudi 14 nouvelles infections au coronavirus. Les personnes infectées sont situées dans l'arrondissement de Heinsberg, à la frontière néerlandaise et à moins de 30 kilomètres de la frontière belge.

Plusieurs centaines de personnes ont été placées en quarantaine, à leur domicile, après qu'une institutrice qui a participé aux festivités locales du Carnaval a été diagnostiquée comme porteuse du Covid-19. Le nombre d'infections est désormais porté à 20 dans l'entité administrative de Heinsberg.

Le land du Bade-Wurtemberg a, lui, confirmé quatre nouveaux cas, portant le total à huit personnes contaminées dans cet État. Trois des nouveaux malades ont effectué un voyage d'affaires à Munich entre les 19 et 21 février et auraient contracté le virus d'un participant italien, qui est depuis retourné chez lui et a été déclaré positif.

L'Allemagne compte désormais 44 porteurs du virus confirmés.

Par ailleurs, le Covid-19 a atteint la capitale du voisin autrichien, Vienne, en infectant au moins trois personnes dont une n'a pas voyagé récemment. Les deux autres sont un couple qui s'est rendu il y a peu dans le nord de l'Italie.