Une centaine de personnalités issues des mondes de la science, des arts et de la politique plaident, dimanche, pour la gratuité du vaccin à venir contre le nouveau coronavirus.

Ils demandent à ce que ce "bien public mondial" soit accessible à tous, en particulier aux personnes vulnérables. Parmi les signataires de cet appel figurent 18 prix Nobel et 34 anciens chefs d'État. Il s'agit, entre autres, de l'archevêque anglican sud-africain Desmond Tutu, la Pakistanaise Malala Yousafzai, le président du Comité international olympique Thomas Bach, l'ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev et du ténor italien Andrea Bocelli.

Ensemble, ils affirment que l'efficacité des futures campagnes de vaccination dépendra de la disponibilité du sérum au niveau mondial. Mais la pandémie a mis en évidence les forces et les faiblesses de chaque pays et les difficultés relatives au système de santé, ajoutent-ils.

Les signataires appellent les gouvernements, l'Onu, l'Organisation mondiale de la santé, les laboratoires de recherche et d'autres institutions à les suivre dans leur demande, via le site vaccinecommongood.org.

Jusqu'à présent, aucun projet de vaccin contre le Covid-19 n'a encore abouti. Le Sars-CoV-2 a infecté au moins 10 millions de personnes dans le monde, causant la mort de près de 500.000 malades, selon l'université américaine Johns Hopkins.