"La Belgique a enregistré les premiers décès dûs au Covid-19, a annoncé le SPF Santé publique mercredi. Il s’agit de trois patients âgés. C’est le décès d’une dame de 90 ans mardi sur le site Molière des hôpitaux Iris Sud qui a d’abord été rendu public. "Nous étions face à une patiente âgée de 90 ans qui avait beaucoup de maladies très lourdes. Elle a été admise à l’hôpital lundi vers 13 h 40 pour une pathologie pulmonaire lourde", a expliqué mercredi matin le docteur Hervé Deladrière, directeur des hôpitaux bruxellois Iris Sud. "Nous avons présagé qu’elle pouvait être atteinte du coronavirus. Toute la procédure a alors été mise en route et elle a bien fonctionné. Le test positif a toutefois été reçu après son décès." La patiente avait au préalable été placée en "isolement complet" et "avait reçu les mises au point préconisées, notamment un scanner".

Personnes âgées à risque

Pour Hervé Deladrière, elle est bie n "morte du coronavirus" - "quelque chose d’aigu" - mais "alors qu’elle était atteinte d’autres pathologies qui la fragilisaient beaucoup". Et elle aurait pu aussi décéder d’une simple grippe si elle l’avait contractée, estime-t-il. En outre, un patient âgé de 73 ans admis le 4 mars à l’hôpital Sainte-Elisabeth, dont l’état s’est dégradé, est décédé mercredi, alors qu’il était aux soins intensifs. Et un patient de 86 ans est mort dans une maison de repos à Rhode-Saint-Genèse. Il avait été placé en quarantaine dans la maison de repos, après avoir été testé positif.

Le comité interfédéral Covid-19 s’attendait à un premier décès. "Nous étions l’un des derniers pays de l’Europe de l’Ouest qui n’avait pas eu de décès du coronavirus, note le virologue Steven Van Gucht. Nous pensons que dans les prochains jours ou semaines, il y en aura davantage, c’est à prévoir." Et d’insister : "On doit être solidaires avec les plus fragiles de notre société. Rester à la maison si on est malade, ne pas donner de bise ou la main, garder ses distances, ne pas aller dans les événements de masse…" Les "contacts entre enfants et grands-parents sont à risque" car si, comme les experts le déduisent de la grippe, les moins de 16 ans ne font pas ou peu de symptômes quand ils sont contaminés, il est difficile de voir quand ils sont porteurs du virus. Et les seniors font bien partie des personnes les plus fragiles face au Covid-19. Le risque de décès augmente avec l’âge, à partir de 65 ans et culmine avec les octo et nonagénaires.

© IPM