Selon les médias britanniques, le vaccin en question pourrait être approuvé pour le Nouvel An avec un déploiement dès le 4 janvier.

Mais l'Europe ne compte pas encore se doter de ce vaccin. "En ce moment, Astra­Zeneca n'a encore fourni que les données relatives à leurs essais cliniques à l'agence européenne des médicaments", selon M. Wathion, directeur exécutif adjoint de l'EMA. "Mais celles-ci ne sont pas suffisantes même pour l'octroi d'une autorisation conditionnelle de mise sur le marché. Nous avons besoin de données supplémentaires sur la qualité de leur vaccin. Et puis, l'entreprise doit encore faire une demande formelle. Cela n'est pas encore arrivé non plus", explique M. Wathion.