L'injection, qui est en cours de développement au sein de la filiale Janssen, sera donc testée sur bien plus de personnes que les vaccins concurrents développés par Moderna, Pfizer et AstraZeneca, entre autres. Ces entreprises vont en effet mener des essais cliniques sur 30.000 personnes seulement. Ces essais cliniques visent à s'assurer que le vaccin est sans danger pour l'homme, efficace et a un effet durable. Le test doit également déterminer les doses optimales du vaccin.

Des tests antérieurs de ce vaccin sur l'homme sont toujours en cours aux Etats-Unis et en Belgique.

Johnson & Johnson a déjà reçu diverses commandes pour l'achat de doses de ce vaccin, dans le cas où le médicament se révélerait efficace contre le coronavirus.