"Lorsque nos voisins ont des problèmes avec la prise en charge des patients coronavirus, nous proposons naturellement notre aide rapidement, tant que nos capacités le permettent", a déclaré samedi le ministre à Redaktionsnetzwerk Deutschland (RND). Selon Heiko Maas, le système d'alerte rapide permet de tout coordonner plus facilement au niveau européen par rapport au printemps dernier. Et la solidarité est nécessaire car l'automne sera difficile, a-t-il ajouté.

Au cours de la première vague de coronavirus, l'Allemagne avait déjà accueilli des patients d'autres pays européens, en particulier de France et d'Italie, mais aussi deux malades des Pays-Bas.