La semaine dernière, un groupe d'experts et d'autorités publiques a préparé un premier "plan d'augmentation de capacité qui devrait permettre une organisation coordonnée, adéquate et efficace de la capacité de traitement dans les hôpitaux belges", rapporte Le Soir jeudi.

Huit hôpitaux universitaires doivent se mettre en ordre de marche. Le 6 mars, huit hôpitaux universitaires - l'UZ Leuven, l'UZ Gent, l'UZ Brussel, l'Huderf, l'ULB Erasme, l'UCL Saint-Luc, le CHU Liège et le CHU Mont-Godinne - ont dans un premier temps été invités "à fournir la capacité de traitement nécessaire" pour les jours suivants.

Lundi 9 mars, la coopération de tous les hôpitaux généraux a été sollicitée. Le plan d'augmentation de capacité demande "à chaque hôpital général de prendre les mesures nécessaires pour pouvoir traiter lui-même les patients qui arrivent en son sein et sont contaminés par le Covid-19".

Pour le transport du domicile d'un malade du Covid-19 à l'hôpital, les autorités vont confier cette mission à un nombre limité de services d'ambulances dans chaque province (via la centrale 112).

Chaque hôpital a en outre été prié de déclarer mercredi le nombre de respirateurs et le nombre d'appareils d'Ecmo (une technique d'oxygénation par membrane extracorporelle pour prendre en charge les défaillances cardiaques et/ou pulmonaire) utilisables pour des patients Covid-19.

Les autorités n'excluent pas une "saturation" de la capacité de certains hôpitaux. Dans ce cas, elles recommandent de "mettre en œuvre le plan d'urgence de l'hôpital" (report d'opérations non urgentes par exemple) et de solliciter les conseils de l'inspecteur fédéral de la santé.

Le plan d'augmentation de capacité est signé par le Risk management group, experts qui conseillent les politiques pour la gestion de l'épidémie.

© IPM