La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2.325.744 morts dans le monde depuis que le bureau de l'OMS en Chine a fait état de l'apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mardi à midi. Plus de 106.407.000 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l'épidémie, dont au moins 64.934.600 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Sur la journée de lundi, 8.586 nouveaux décès et 338.210 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1.492 nouveaux morts, l'Espagne (909, bilan incluant les nouveaux chiffres depuis vendredi) et le Brésil (636).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 465.083 décès pour 27.097.346 cas recensés, selon le comptage de l'université Johns Hopkins. Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 232.170 morts et 9.548.079 cas, le Mexique avec 166.731 morts (1.936.013 cas), l'Inde avec 155.158 morts (10.847.304 cas), et le Royaume-Uni avec 112.798 morts (3.959.784 cas).

L'Europe totalisait mardi à midi 777.558 décès pour 34.705.603 cas, l'Amérique latine et les Caraïbes 621.002 décès (19.624.793 cas), l'Asie 245.184 décès (15.513.247 cas), le Moyen-Orient 99.620 décès (4.946.247 cas), l'Afrique 95.533 décès (3.681.519 cas), et l'Océanie 945 décès (31.804 cas).

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.

La France a franchi la barre des 80.000 morts

La France a franchi mardi la barre des 80.000 morts liés au Covid-19, avec plus de 700 nouveaux décès à l'hôpital ainsi que dans les Ehpad, selon les données officielles publiées sur le site du gouvernement.

Entre lundi et mardi, 439 malades du Covid-19 sont décédés à l'hôpital, selon l'agence sanitaire Santé publique France qui publie elle aussi chaque soir des données liées à l'évolution de la maladie.

Merkel veut prolonger les restrictions en Allemagne

La chancelière Angela Merkel a plaidé mardi pour la prolongation jusqu'au 1er mars au moins du confinement partiel en vigueur en Allemagne face à la pandémie de Covid-19, ont indiqué à l'AFP des sources proches de son parti. Lors d'une réunion du groupe parlementaire de son mouvement conservateur, l'Union chrétienne-démocrate (CDU), elle a mis en garde contre un assouplissement trop précoce des restrictions qui ferait courir le risque "que le nombre d'infections augmente à nouveau très rapidement", selon ces sources. Une décision doit être prise mercredi lors d'une réunion avec les chefs des régions.

L'Espagne franchit la barre des trois millions de cas de Covid-19

L'Espagne, qui a connu un bond des cas de Covid-19 depuis les fêtes de fin d'année, a dépassé mardi le seuil des trois millions de cas confirmés, selon le dernier bilan publié par le ministère de la Santé.

Le pays, qui compte 47 millions d'habitants, a recensé au total 3.005.487 cas depuis le début de la pandémie, un bilan toutefois sous-évalué alors qu'une étude de séroprévalence du gouvernement indiquait déjà mi-décembre que dix pour cent de la population, soit environ 4,7 millions de personnes, avait contracté le virus.

Le Portugal risque de rester confiné jusqu'à la mi-mars

Le Portugal devra "probablement" rester confiné jusqu'à la mi-mars afin de ramener l'incidence du coronavirus et le nombre de malades en soins intensifs à des niveaux confortables, a indiqué mardi la ministre de la Santé, Marta Temido. Des experts en épidémiologie entendus par le gouvernement ont estimé qu'il faudrait un confinement de 60 jours, à compter du 15 janvier, pour que l'incidence cumulée à 14 jours baisse à 60 cas pour 100.000 habitants, contre plus de 1.200 actuellement, et le nombre de malades en soins intensifs se réduise à environ 200, alors qu'il s'élevait mardi à plus de 860.

"Les mesures adoptées fonctionnent", s'est félicité la ministre de la Santé, tout en soulignant que le Portugal continue d'afficher "un niveau d'incidence extrêmement élevé, malgré une tendance décroissante".

Après un record de près de 16.500 nouveaux cas quotidiens atteint le 28 janvier, le pays a détecté mardi moins de 2.600 contagions en 24 heures, selon le bulletin quotidien de la Direction générale de santé.

L'explosion des cas de coronavirus a provoqué une saturation des hôpitaux portugais, avec un pic de près de 7.000 malades hospitalisés et un taux d'occupation des lits de soins intensifs alloués aux patients Covid qui a atteint les 90%.

Avec 203 décès supplémentaires, le bilan total depuis le début de la pandémie a dépassé mardi les 14.500 morts, dont plus de la moitié depuis le début de l'année.

Pays au monde le plus durement frappé par la pandémie de Covid-19 au mois de janvier, en rapport avec sa population de 10 millions d'habitants, le Portugal est soumis depuis le 15 janvier à un deuxième confinement général, suivi une semaine plus tard par la fermeture des écoles.

Les restrictions sanitaires en vigueur sont parmi les plus sévères en Europe, à l'instar du Royaume-Uni ou de l'Allemagne, a relevé un des experts entendus mardi par le gouvernement.

"Le Portugal est actuellement le pays à la mobilité la plus réduite au sein de l'Union européenne", a souligné l'épidémiologiste Baltazar Nunes, de l'Institut national de santé (INSA).

Un peu plus d'un demi-million de personnes vaccinées contre le Covid aux Pays-Bas

Un peu plus d'un demi-million de personnes (504.736) aux Pays-Bas ont, jusqu'à présent, reçu un vaccin contre le coronavirus. C'est près de 177.000 de plus qu'une semaine plus tôt, a indiqué mardi l'Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) qui dirige le programme de vaccination. Parmi les personnes vaccinées, 66.409 ont déjà reçu la deuxième dose.

Le RIVM a, par ailleurs, indiqué avoir reçu 24.668 rapports de tests positifs la semaine dernière, soit 14% de moins que la semaine précédente. L'institut ne précise pas dans quelle mesure cela est dû à la fermeture des centres de test en raison du temps hivernal et de la tempête de neige.

La variante britannique du virus semble aussi ralentir puisque son taux de reproduction est passé de 1,28 à 1,13. Cela signifie que 100 personnes infectées par la variante britannique en infectent 113 autres en moyenne. Le taux de reproduction de la souche initiale est, lui, passé de 0,86 à 0,80.

"Les mesures supplémentaires prises ces derniers mois ont porté leurs fruits", a précisé le RIVM.

La Grèce sous un confinement plus serré à partir de jeudi

Un confinement plus serré sera imposé en Grèce et surtout en Attique, la région d'Athènes, à partir de jeudi et jusqu'au 28 février entraînant la fermeture des écoles et magasins à l'exception des commerces nécessaires, a annoncé mardi soir le Premier ministre.

"En raison de nouvelles données (concernant la hausse du nombre d'infections), j'assume la responsabilité de la mise en place des mesures supplémentaires pour la protection de la santé publique", a indiqué Kyriakos Mitsotakis lors d'une allocution télévisée.

"A partir de jeudi et jusqu'au 28 février les commerces et les écoles vont fermer", a-t-il souligné évoquant "l'augmentation du nombre d'hospitalisations en Attique et l'apparition des variants du Covid qui accélèrent la contamination". Il y a deux semaines les écoles maternelles, primaires et collèges avaient rouvert après une fermeture de deux mois.

La télévision publique Ert a indiqué que les églises et tous les magasins à part les pharmacies, supermarchés, boulangeries ou stations de services, vont également fermer.

L'Autriche isole le Tyrol, plus gros foyer européen du variant sud-africain

Tests négatifs obligatoires: le gouvernement autrichien a décidé mardi de restreindre la circulation à la sortie de la région montagneuse du Tyrol, où plusieurs centaines d'infections au variant sud-africain du coronavirus ont été détectées. "Le Tyrol est actuellement la région de l'Union européenne où ce variant est le plus répandu", a déclaré le chancelier conservateur Sebastian Kurz lors d'une conférence de presse, convoquée après plusieurs jours de débats houleux face au refus catégorique des autorités locales de durcir les mesures.

Un total de 293 cas ont été confirmés, tandis que 129 autres sont en cours d'examen, a-t-il précisé.

Sauf dans la partie orientale du Tyrol, les personnes majeures devront présenter à compter de vendredi et ce pendant 10 jours un test de Covid-19 négatif de moins de 48 heures pour pouvoir quitter la région. Les réfractaires seront passibles d'amendes pouvant aller jusqu'à 1.450 euros.

"Nous devons tout faire pour empêcher la propagation du variant ou du moins la ralentir", a justifié le dirigeant autrichien.

Il a évoqué un "énorme défi", alors que des questions se posent sur l'efficacité du vaccin développé par le laboratoire britannique AstraZeneca et l'université d'Oxford dans le cas du variant sud-africain.

Le chancelier a par ailleurs tenu à défendre, face aux critiques, le gouvernement du Tyrol, dirigé par son propre parti. "Personne n'est à blâmer pour le fait qu'il y a des mutations", a-t-il dit, regrettant "un débat peut-être trop émotionnel par moments".

Avant même cette polémique, le Tyrol était montré du doigt pour l'afflux de skieurs étrangers sur ses pistes, restées ouvertes malgré le confinement mais censées être réservées aux locaux.

A l'inverse de la France ou de l'Allemagne, l'Autriche a fait le choix de rouvrir ses remontées mécaniques après Noël, jugeant que les sports de plein air posaient moins de risques de transmission du virus.

Après plusieurs semaines de restrictions, les magasins, musées et écoles ont rouvert lundi dans tout le pays, même si le nombre de contaminations quotidiennes reste élevé (un peu plus d'un millier).

L'Autriche, un pays d'Europe centrale qui compte 8,9 millions d'habitants, a recensé un peu plus de 8.000 décès depuis l'émergence de la pandémie.

Les voyageurs soumis à deux tests après leur arrivée au Royaume-Uni

Le Royaume-Uni prévoit de soumettre tous les voyageurs arrivant dans le pays à deux tests de Covid-19 après leur arrivée afin d'éviter l'importation de variants du nouveau coronavirus, indiquent mardi les médias britanniques. Le ministre de la Santé, Matt Hancock, doit annoncer mardi devant les députés cette mesure qui prévoit, selon les médias, un test aux deuxième et huitième jours d'une quarantaine obligatoire de dix jours.

L'Iran lance sa campagne de vaccination

L'Iran a débuté mardi la campagne de vaccination contre le covid-19, selon des images diffusées en direct par la Télévision d'Etat de ce pays le plus touché par la pandémie au Proche et au Moyen-Orient.

"Nous commençons la vaccination nationale contre le Covid-19", a indiqué le président iranien Hassan Rohani, qui participait en visioconférence à la cérémonie organisée dans un hôpital de Téhéran.


Vaccin d'AstraZeneca: l'OMS met en garde contre un excès de pessimisme

Plusieurs responsables de l'OMS et du système Covax ont mis en garde lundi contre un excès de pessimisme envers le vaccin anti-Covid d'AstraZeneca, alors qu'il s'agit avant tout de limiter les hospitalisations et sauver des vies.


Conférence de presse mardi de l'équipe d'experts de l'OMS en Chine

L'équipe d'experts de l'Organisation mondiale de la santé dépêchée en Chine pour tenter de découvrir les origines de la pandémie de Covid-19, plus d'un an après le début de la crise sanitaire, donnera mardi à 07H30 GMT une conférence de presse, a annoncé l'OMS lundi.

Le variant britannique se propage aux Etats-Unis

Un variant du coronavirus identifié initialement au Royaume-Uni se propage rapidement aux Etats-Unis avec un doublement du nombre de cas tous les 10 jours, menaçant de provoquer un nouveau pic épidémique, selon une étude.


Facebook lance un filet plus large sur la désinformation anti-vaccins

Facebook a annoncé lundi redoubler d'efforts en faveur de la vaccination contre le coronavirus, avec toujours plus d'informations sur les campagnes nationales et des mesures renforcées contre les fausses rumeurs répandues par les groupes anti-vaccins.

La vaccination débute aussi sur... l 'île de Pâques

Les 120 premières doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées lundi sur l'île de Pâques, territoire au milieu du Pacifique, où aucun cas n'a été recensé depuis plus de 300 jours grâce à la fermeture totale aux tourisme.

L'Ontario annonce un déconfinement graduel

L'Ontario, province la plus peuplée du Canada et confinée depuis le 26 décembre, a annoncé une réouverture partielle des commerces non essentiels à partir de mercredi, grâce à une baisse du nombre de cas de Covid-19 et des hospitalisations.

Tests pour chats et chiens à Séoul

A Séoul, les chats et chiens qui souffrent de fièvre, toux ou difficultés respiratoires peuvent être testés pour le coronavirus s'ils ont été exposés à des personnes porteuses de la maladie, a annoncé lundi le gouvernement de l'agglomération de la capitale de la Corée du Sud.

Le pays a connu son premier cas de contamination chez un animal, en l'occurrence un chaton.

Le 8e de finale aller de Ligue des champions se jouera à Budapest

Le huitième de finale aller de Ligue des champions entre Mönchengladbach et Manchester City se jouera à Budapest, à la date inchangée du 24 février, a annoncé lundi l'UEFA.

Dimanche, l'instance du football européen avait annoncé le déplacement dans la capitale hongroise d'un autre 8e de finale, entre Leipzig et Liverpool, l'Allemagne ayant interdit aux voyageurs venant d'une zone où la pandémie de Covid est particulièrement active d'entrer sur son territoire.