Si l'on s'intéressait jusqu'à présent tout particulièrement à l'identification des symptômes du coronavirus, il semblerait à présent que l'ordre de leur apparition ait également son importance. Des chercheurs de l'Université de la Californie du Sud (USC) ont ainsi étudié le cas de 55.924 patients chinois touchés par le Covid-19. Ils ont dressé une liste chronologique des symptômes constatés chez chaque malade. Leur objectif ? Établir si oui ou non la séquence d'apparition est similaire chez nombre d'entre eux. Les résultats de l'étude, publiée dans la revue scientifique Frontiers in Public Health, tendent à prouver qu'il existe bel et bien un schéma similaire dans l'apparition des symptômes.  Les chercheurs ont ainsi pu dresser une liste reprenant par ordre chronologique les signes d'une infection au coronavirus:

1) Fièvre 
2) Toux
3) Mal à la tête, à la gorge ou des douleurs musculaires
3) Nausées et/ou vomissements
4) Diarrhée  

L'ordre d'apparition des symptômes diffère de celui de la grippe:
1) Toux ou douleurs musculaires
2) Mal à la tête
3) Mal à la gorge
4) Fièvre
5) Nausées et/ou vomissements et diarrhée 

C'est là que la connaissance de cette séquence pourrait être particulièrement intéressante pour les médecins. Des patients malades de la grippe ou du Covid-19 sont difficiles à distinguer puisqu'ils vont, dans la plupart des cas, présenter des signaux semblables (une forte toux, de la fièvre,...). Mais le généraliste pourrait, selon les chercheurs américains, s'appuyer sur l'ordre d'apparition des symptômes pour établir s'il s'agit oui ou non du coronavirus. "Il est particulièrement important de connaître cet ordre lorsque nous faisons face à des cycles de maladie comme la grippe qui coïncident avec la pandémie actuelle", détaille Peter Kuhn, professeur de médecine et de génie biomédical à l'USC. A l'approche de l'automne, il est vrai que les spécialistes craignent de voir se mélanger les malades de la grippe et les personnes contaminées au coronavirus. 

Si l'approche des chercheurs semble prometteuse pour distinguer les deux types d'infection, les scientifiques mettent tout de même en garde quant à la façon dont les symptômes peuvent varier d'une personne à une autre, soulignant que certains patients atteints du Covid-19 n'en développent même jamais.