Deux études belges menées par l'UZ Louvain et le CHU de Liège tentent actuellement de démontrer la possibilité d'améliorer l'état de santé de patients atteints du Covid-19 en leur transfusant du plasma de personnes déjà guéries, et ayant donc développé des anti-corps. Chargée de prélever les donneurs concernés, la Croix-Rouge relance lundi son appel aux dons émis début avril, un don d'"autant plus important que le nombre d'hospitalisations repart à la hausse et que le besoin en plasma pourrait se faire plus pressant".

"Si les résultats espérés de ces études confirment l'apport thérapeutique du plasma de donneurs guéris dans le traitement du Covid-19, cela contribuera de manière importante à la lutte contre cette maladie", estime le Dr Ivan de Bouyalsky, administrateur délégué du service du sang de la Croix-Rouge.

Outre les critères habituels pour pouvoir donner du plasma, les personnes ici recherchées doivent être guéries du Covid-19 et ce diagnostic doit avoir été confirmé par un test de laboratoire ou par radiologie. Le traitement éventuel doit être terminé depuis au moins 28 jours et la personne ne doit présenter aucun symptôme. Les femmes ayant déjà eu une grossesse (arrivée à terme ou non) ne peuvent pas participer, tout comme les personnes ayant déjà reçu par transfusion des produits sanguins.

Les personnes qui répondent aux critères et désireuses de participer peuvent prendre contact avec leur médecin traitant ou avec le service du sang via le site www.plasmacovid19.be ou au numéro 081 58 59 88.

© AFP