La pénurie imminente de gel désinfectant pour les mains a pu être résolue avec le concours d'entreprises chimiques, pharmaceutiques et alimentaires belges qui ont permis d'augmenter la production d'un million de litres, se réjouissent les fédérations sectorielles Fevia et Essenscia.

"Grâce à une excellente coopération entre le gouvernement et l'industrie, coordonnée par la task force fédérale, des entreprises de différents secteurs ont uni leurs forces. Plus de 100 entreprises, parmi lesquelles des brasseries et distilleries, mais aussi des entreprises chimiques et pharmaceutiques, ont obtenu, via une procédure rapide du gouvernement, une autorisation temporaire pour produire des produits désinfectants, tandis que les producteurs de détergents existants ont considérablement augmenté leur production", soulignent Fevia et Essenscia dans un communiqué.

Ces efforts ont donc permis d'obtenir, "en peu de temps", une capacité de production supplémentaire de plus d'un million de litres d'alcool pour les mains. Pour les produits désinfectants, les producteurs initiaux et les détenteurs d'autorisations temporaires prévoient ensemble un volume de production supplémentaire de 5 millions de litres.

L'alcool pour ces produits désinfectants peut être fourni exonéré d'accises grâce à une intervention du gouvernement fédéral. De nombreuses entreprises ont déjà fait don de gels pour les mains et de produits désinfectants aux hôpitaux et établissements de soins.

Les efforts réalisés permettent de répondre aux besoins alors que le SPF Santé publique estime à 67.000 litres par semaine les besoins en alcool pour les mains dans les hôpitaux, les résidences-services, les crèches, les magasins et les services publics tels que la police, les douanes et la protection civile.

L'offre supplémentaire de produits désinfectants pour les surfaces est également jugée suffisante pour répondre à la demande actuelle. "Cela signifie que les pharmacies, les magasins, les ports et les entreprises qui restent opérationnels peuvent à nouveau être approvisionnés en gels pour les mains et autres produits désinfectants afin de protéger leurs travailleurs", souligne-t-on encore.