Les dernières informations mondiales concernant le coronavirus.

La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 469.060 morts dans le monde depuis que la Chine a fait officiellement état de l'apparition de la maladie en décembre, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles lundi à 19h00 GMT.

Plus de 9.017.010 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie, dont au moins 4.223.800 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d'autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Depuis le comptage réalisé dimanche à 19h GMT, 3.666 nouveaux décès et 125.049 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont le Mexique avec 1.044 nouveaux morts, le Brésil (641) et l'Inde (445).

Les Etats-Unis passent la barre des 120.000 décès

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 120.106 décès pour 2.292.867 cas. Au moins 622.133 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 50.617 morts pour 1.085.038 cas, le Royaume-Uni avec 42.647 morts (305.289 cas), l'Italie avec 34.657 morts (238.720 cas), et la France avec 29.663 morts (197.251 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 84 décès pour 100.000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (63), l'Espagne (61), l'Italie (57) et la Suède (51).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 83.396 cas (18 nouveaux entre dimanche et lundi), dont 4.634 décès et 78.413 guérisons.

L'Europe totalisait lundi à 19h00 GMT 193.058 décès pour 2.540.198 cas, les Etats-Unis et le Canada 128.578 décès (2.394.443 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes 95.968 décès (2.064.546 cas), l'Asie 29.432 décès (1.046.831 cas), le Moyen-Orient 13.765 décès (653.824 cas), l'Afrique 8.128 décès (308.266 cas), et l'Océanie 131 décès (8.908 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Allemagne: le nombre de cas de contamination dans un abattoir du sud-ouest en forte hausse

Le nombre de cas de contamination au nouveau coronavirus dans l'entreprise de transformation de viande Tönnies, située dans le sud-ouest de l'Allemagne, a considérablement augmenté. Plus de 1.500 employés ont été diagnostiqués positifs au SARS-Cov-2, sur un total de 6.650 tests effectués.

L'apparition d'un foyer de coronavirus dans l'entreprise de transformation de viande de Rheda-Wiedenbrück, l'une des plus importantes du pays, a mené à la fermeture des écoles et des crèches de la région. Les membres du personnel ainsi que leur famille ont été contraints à rester cloîtrés chez eux. La région n'exclut par ailleurs pas d'instaurer un confinement strict.

Entre-temps, les autorités politiques discutent de la réorganisation du secteur de la viande, alors que plusieurs critiques affirment que l'épidémie est en partie due au fait que les abattoirs emploient beaucoup de main-d'oeuvre bon marché provenant d'Europe de l'Est, qui vit entassée dans de petits espaces.

Des dizaines de soldats ont été déployés afin de lutter contre le foyer épidémique dans l'abattoir de Tönnies. Ceux-ci aident à établir le suivi des contacts des personnes infectées et à traiter les résultats des tests.

Iran : bilan le plus élevé depuis plus de deux mois

Le ministère iranien de la Santé a annoncé mardi 121 décès supplémentaires liés au nouveau coronavirus, bilan quotidien le plus élevé en Iran depuis plus de deux mois. Avec ces décès enregistrés au cours des dernières 24 heures, le nouveau bilan s'élève à 9.863, a indiqué la porte-parole du ministère, Sima Sadat Lari, lors d'une conférence de presse.

Il s'agit du bilan le plus élevé en une seule journée depuis le 11 avril.

Mme Lari a également annoncé que 2.445 autres personnes avaient été testées positives au nouveau coronavirus, portant le nombre de cas dans le pays, le plus touché au Moyen-Orient, à 209.970.

L'Iran, qui a déclaré ses premiers cas de Covid-19 en février, a enregistré son plus bas bilan journalier début mai avant d'être confronté ces dernières semaines à une nouvelle hausse, faisant craindre une deuxième vague épidémique.

L'épidémie de coronavirus ralentit au Royaume-Uni, qui accélère son déconfinement

Le Royaume-Uni a enregistré lundi moins de 1.000 cas supplémentaires de contamination et 15 nouveaux morts dus au coronavirus, des "progrès" qui poussent le gouvernement britannique à lever encore un peu plus le confinement instauré mi-mars. L'épidémie de nouveau coronavirus a fait 15 décès supplémentaires au Royaume-Uni, soit le plus faible bilan quotidien "depuis le 15 mars", a annoncé lundi le ministre de la Santé Matt Hancock, précisant néanmoins que les chiffres publiés après le weekend étaient généralement plus bas que le reste de la semaine.

Avec un bilan total de 42.647 morts, le Royaume-Uni est le pays européen le plus touché par l'épidémie, mais les derniers chiffres sont tous "à la baisse et montrent que nous allons dans la bonne direction", a estimé le ministre.

Lundi matin, moins de 1.000 personnes (958) avaient été testées positives au virus dans les dernières 24h. "Pour la première fois depuis le pic de l'épidémie, nous avons moins de 5.000 personnes hospitalisées avec le coronavirus", a-t-il ajouté, se félicitant que la maladie ne touche plus qu'"environ une personne sur 1.700, contre une sur 400 il y a un mois".

"Nous faisons clairement des progrès et ces chiffres montrent que notre plan marche", a estimé M. Hancock, poussant le gouvernement à assouplir encore les mesures liées au confinement, instauré mi-mars pour lutter contre la propagation de l'épidémie.

Alors que certains enfants sont de retour à l'école et que les magasins non essentiels rouvrent progressivement leurs portes, le Premier ministre Boris Johnson devrait annoncer officiellement mardi la date très attendue de réouverture des pubs et restaurants, esquissée pour le 4 juillet.

Jusqu'ici, les 2,2 millions de Britanniques les plus vulnérables n'avaient pas pu bénéficier de ces quelques améliorations, le gouvernement leur ayant conseillé de continuer à éviter tout contact physique et de rester chez eux.

Le ministre de la Santé a cependant annoncé lundi qu'eux aussi pourraient désormais commencer à se déconfiner, les autorisant dès le 6 juillet à se réunir à l'extérieur en groupe de six personnes. Ces personnes extrêmement vulnérables ne seront plus du tout soumises aux mesures de confinement spécifiques pour les protéger à partir du 1er août et seront alors encouragées à retourner au travail.

Cette avancée est permise par une diminution du taux d'infection et par le beau temps, a expliqué la cheffe adjointe des services sanitaires britanniques Jenny Harries, qui a cependant averti que cela pourrait ne pas durer et que des mesures spécifiques pourraient de nouveau être prises à l'approche de l'hiver.

L'Afrique du Sud atteint 100.000 cas de coronavirus, selon le ministère de la Santé

L'Afrique du Sud a franchi le cap des 100.000 cas de coronavirus, avec un nombre de morts qui avoisine désormais les 2.000, ont annoncé lundi les autorités. "A ce jour, le nombre cumulé de cas confirmés de Covid-19 a franchi la barre des 100.000 et s'élève à 101.590", a annoncé le ministère de la Santé dans un communiqué. Avec 61 nouveaux décès dans les dernières 24 heures, le nombre total de morts liés au nouveau coronavirus est de 1.991.

Malgré ce bilan sévère, le taux de mortalité due au virus en Afrique du Sud s'établit à 2%, et 52,6% des personnes infectées ont guéri du Covid-19. La région du pays la plus touchée par la pandémie est la province occidentale du Cap, d'où sont originaires 1.458 des quelque 2.000 morts recensés dans le pays et plus de la moitié des personnes contaminées.

Selon les statistiques de l'OMS, l'Afrique du sud représente plus de la moitié des infections au coronavirus recensées en Afrique subsaharienne, suivie de près par le Nigeria et le Ghana (avec respectivement 20.000 et 14.000 cas de contamination).