Les places Covid-19 sont loin d'être saturées dans les hôpitaux bruxellois, qui renforcent leur capacité d'accueil en prévision de l'arrivée massive de personnes gravement infectées par le coronavirus, selon un coup de sonde effectué jeudi dans plusieurs grands hôpitaux de la région. A l'hôpital Delta, cinq personnes testées positives au Covid-19 et 24 suspectées d'être affectées étaient dénombrées jeudi. Parmi ces patients, deux cas positifs et deux cas suspects sont pris en charge aux soins intensifs. "On a plusieurs centaines de lits disponibles étant donné que l'activité des hôpitaux a été drastiquement réduite, mais le problème se situe au niveau des places en soins intensifs", explique le directeur général administratif et financier du Centre Hospitalier Interrégional Edith Cavel (Chirec ), Dr Benoît Debande. "Il faut des respirateurs, mais aussi du personnel capable de les faire fonctionner. On est en train de faire des formations".

Les places sont cependant loin d'être saturées à l'heure actuelle. "On a l'impression de connaître la mer calme avant le tsunami", continue le Dr Benoît Debande. "On voit le nombre de patients augmenter ces derniers jours. On doit être à l'aube du tsunami. On s'est organisés et on est prêts, mais on est un peu dans l'attente de la vague. L'inquiétude est de savoir quelle sera sa hauteur et il faudra tenir la longueur". Il remarque que le taux d'absentéisme monte également au sein du personnel, mais qu'il n'y a pas pour l'heure un problème de manque d'effectifs. Il précise encore que les masques sont réservés en priorité au personnel qui en a le plus besoin en attendant que les commandes passées arrivent pour renflouer les stocks.

"Le nombre de patients positifs au coronavirus augmente progressivement, comme dans les autres hôpitaux, depuis quelques jours", estime Sylvain Bayet, chargé de communication aux cliniques universitaires Saint-Luc. "Comme le prévoit le plan PUH, le plan d'urgence hospitalier, mis en route samedi dernier, on renforce notre capacité d'accueil pour ces patients, mais la situation est sous contrôle et il n'y a pas de risque de saturation pour le moment". Jeudi, six patients étaient en soins intensifs sur quelque 50 places disponibles, auxquels s'ajoutent 15 patients dans les deux unités Covid-19".

Au CHU Saint-Pierre, les patients affectés, ou suspectés de l'être, par le Covid-19 sont passés de 10 à 20 de mercredi à jeudi. Ils ont plus de 75 ans, sauf un senior un peu plus jeune qui souffre d'autres problèmes de santé. Jeudi, 11 d'entre eux étaient en soins intensifs et neufs étaient dans l'unité dédiée au virus qui dispose actuellement de 35 lits.

Vendredi matin, 11 personnes confirmées pour le Covid-19 et 26 suspectées d'être infectées étaient hospitalisées à l'hôpital Erasme.