La pandémie a fait plus de 1,8 million de morts dans le monde pour plus de 82 millions de personnes contaminées, selon un bilan établi par l'AFP jeudi en milieu de journée d'après des chiffres officiels.

Les Etats-Unis sont le pays ayant enregistré le plus de décès (345.271) et de cas (19,94 millions), devant le Brésil (194.949 morts pour 7,67 millions de cas) et l'Inde (148.738 morts pour 10,26 millions de cas). Ces chiffres ne tiennent pas compte des révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

ALLEMAGNE

Les Allemands ont également été confrontés, en ce jour de l'An, à de sombres statistiques concernant le coronavirus. En un jour, le Covid-19 a en effet coûté la vie à 553 personnes de plus, rapporte vendredi le diffuseur public ARD, citant l'institut de veille sanitaire Robert Koch.

L'Allemagne déplore désormais un total de 33.624 décès depuis le début de la pandémie. Elle a enregistré un nombre record de décès juste avant la fin de l'année. Le 30 décembre, l'institut de veille sanitaire Robert Koch a ainsi fait état de la mort de 1.129 patients atteints du coronavirus. C'était la première fois depuis le début de la pandémie que plus de 1.000 décès étaient signalés en une journée. En 24 heures, il y a eu également 22.924 nouvelles infections. Depuis le printemps dernier, le virus a contaminé 1.742.661 personnes. Ce nombre est toutefois inférieur à celui des autres grands pays européens, comme la France (2,6 millions), le Royaume-Uni (2,4 millions), l'Italie (2,1 millions) et l'Espagne (1,9 million).

FRANCE

Un premier cas de contamination au variant du virus du Covid-19 identifié en Afrique du Sud a été détecté en France, a annoncé le ministère de la Santé, quelques jours après le premier cas confirmé du variant britannique.

Le président français Emmanuel Macron a affirmé jeudi lors de ses voeux pour 2021 qu'il "ne laisserai(t) pas, pour de mauvaises raisons, une lenteur injustifiée s'installer" dans la campagne de vaccination qui vient de démarrer au compte-goutte en France.


La campagne de vaccination va "accélérer" en France, avec la possibilité pour les soignants de 50 ans et plus de se faire vacciner "dès lundi", a affirmé le ministre de la Santé Olivier Véran. L'Académie de médecine avait regretté le démarrage "très lent" de cette campagne, jugeant "excessives" les précautions prises dans les maisons de retraite.

ROYAUME-UNI

Près de 950.000 personnes ont reçu une première dose de vaccin contre le Covid-19 au Royaume-Uni, selon le ministère de la Santé. Deux vaccins ont été autorisés dans le pays, celui de Pfizer/BioNTech, qui est administré depuis le 8 décembre, tandis que le vaccin d'Oxford/AstraZeneca sera utilisé à partir de la semaine prochaine.

En outre, les hôpitaux d'urgence répartis dans toute l'Angleterre ont été rouverts pour faire face au nombre croissant de patients atteints du Sars-CoV-2. À Londres en particulier, le secteur des soins de santé est sous pression. Au Royaume-Uni, au moins 50.000 nouvelles infections au coronavirus par jour ont été enregistrées au cours des quatre derniers jours. Ce chiffre est en partie dû à la nouvelle variante du virus, qui est beaucoup plus contagieuse.

Le personnel de santé avertit qu'il est presque impossible de faire face à l'épidémie, surtout maintenant que de nombreux collègues sont malades ou en quarantaine. Il y a une pénurie de lits d'hôpitaux, ce qui a obligé les infirmières à traiter les patients dans les ambulances. Dans un courriel adressé au personnel du Royal London Hospital, il a déjà été dit que l'hôpital travaille en "mode catastrophe médicale".

Un porte-parole du service de santé britannique NHS déclare que des préparatifs sont en cours pour rouvrir l'hôpital d'urgence Nightingale à Londres. Du personnel de santé y travaillera, soutenu par l'armée et des volontaires si nécessaire. Le syndicat des infirmières se demande s'il y a suffisamment de personnel disponible pour travailler à l'hôpital, rapporte la BBC.

Les hôpitaux d'urgence ont été construits en mars et avril avec l'aide de l'armée. Cela a permis de soulager la pression sur les hôpitaux lors de la première vague.

NORVEGE

La Norvège, où le taux de contamination au Covid-19 est l'un des plus faibles d'Europe, a annoncé qu'elle rendait obligatoires les tests de dépistage à l'entrée sur son territoire à partir du 2 janvier 2021.

ISRAEL

Une première dose du vaccin Pfizer a été administrée à quelque 950.000 personnes en Israël, a annoncé vendredi la ministre de la santé Yuli-Yoel Edelstein. Cela représente plus de 10% de la population. Plus de 40% des personnes de plus de 60 ans ont ainsi déjà reçu une première injection. La deuxième dose du vaccin Pfizer sera inoculée prochainement.

La campagne de vaccination israélienne, rapide et efficace, et qui a commencé il y a moins de deux semaines, attire l'attention de la communauté internationale.

CHINE

La Chine a annoncé jeudi avoir approuvé "sous conditions" la mise sur le marché d'un premier vaccin anti-Covid, précisant que près de 5 millions de personnes à risque se sont déjà vu administrer différentes doses.

Ce premier feu vert pour un vaccin produit par Sinopharm avec l'Institut des produits biologiques de Pékin et qui est efficace à plus de 79% selon ce groupe pharmaceutique, permettra de généraliser la vaccination des groupes à risque, à savoir les plus âgés et les personnes souffrant de maladies sous-jacentes.