L'Institut belge de santé, Sciensano, vient de mettre à jour les protocoles à suivre par les médecins généralistes et dans les hôpitaux en présence de cas potentiels ou avérés de coronavirus.

Sans entrer dans les détails des procédures à suivre par les professionnels de la santé, en voici quelques points essentiels et utiles à connaître pour le grand public.

A partir de quel moment le patient est-il un cas suspect de COVID-19?

La définition d’un cas suspect de COVID-19, qui doit être testé, est susceptible de changer à tout moment en fonction de la situation épidémiologique, avertit en préambule Sciensano.

Pour l'heure, la Belgique définit les patients suivants comme suspects pour COVID-19 :

Toute personne avec :

  • des symptômes cliniques d’une infection respiratoire supérieure ou inférieure, avec un début soudain d’au moins un des symptômes suivants : fièvre, toux, difficultés respiratoires ​

et

  • un historique de voyage dans les 14 jours avant le début des symptômes dans un pays/région avec une transmission soutenue : Chine, Corée du Sud, Iran et 11 Communes en Italie (Codogno; Casapusterlengo; Castiglione van Adda; Maleo; Fombio; Bertonico; Castelgerundo; Somaglia; San Fiorano; Terranova dei Passerini; Vo Euganeo)
  • Ou un contact physique avec un cas confirmé par un test de laboratoire, de COVID-19 dans les 14 jours avant le début des symptômes du patient.

Mais aussi

Toute personne avec :

  • des symptômes cliniques d’une infection respiratoire aiguë sévère et/ou un signe clinique ou radiologique d'atteinte pulmonaire qui exige une hospitalisation​

et

  • un historique de voyage dans les 14 jours avant le début des symptômes dans un pays/région avec une transmission limitée : à la liste donnée ci-dessus, il convient d'ajouter les communues de Lombardie, Vénétie et Emilia Romagna en Italie, Singapour, Japon.

Qu'est-ce qu'un cas probable?

Un cas probable est défini comme un cas suspect pour lequel:

• le test de labo pour le COVID-19 ne donne pas de résultat clairement positif ou négatif ou était “non concluant”

• ou qui était positif pour un test pan-coronavirus mais sans résultat pour un test spécifique pour COVID-19.

Qu'est-ce qu'un cas confirmé ?

Un cas confirmé est défini comme une personne qui a un diagnostic confirmé par test de laboratoire de COVID-19, indépendamment des symptômes.

Qu'est-ce qu'un contact étroit?

Un contact étroit est défini de la manière suivante:

o Cohabitants du patient COVID-19 au cours de la journée qui précède le début des symptômes chez ce patient.

o Les personnes qui, le jour précédent à l’apparition des symptômes chez le patient COVID-19, ont eu un contact intense c'est-à-dire, être resté, dans un rayon de 1,5 m, pendant plus de 4 heures au total.

o Avoir voyagé avec le patient infecté par le COVID-19, quel que soit le mode transport, le patient étant assis à 1 ou 2 places du contact.

o Exposition en milieu de soins, en particulier donner des soins directs au patient COVID-19, travailler avec du personnel de soins infectés par le COVID-19, visiter un patient ou rester dans le même environnement qu’un patient COVID-19.

Que dire de Covid-19 chez les enfants?

" Alors que plus de 80 000 cas de COVID-19 ont été signalés dans le monde, le nombre de cas chez les enfants de moins de 10 ans semble se limiter à moins de 500 , peut-on lire sur le site de Sciensano . La présentation clinique de la maladie serait aussi plus modérée et aucun décès n’est rapporté. 

Toutefois, il n’est pas exclu que les enfants excrètent plus de particules virales que les adolescents ou les adultes, même s’ils ne sont pas encore ou plus symptomatiques, comme c’est le cas pour d’autres virus (par exemple la grippe). Actuellement, il n’existe pas d’arguments scientifiques pour apporter des ajustements à la procédure générale COVID-19 pour les enfants .

Les enfants asymptomatiques peuvent-ils fréquenter la crèche ou l’école même si eux-mêmes ou l’un de leurs parents reviennent d’une région ou d’un pays où il y a des cas de COVID-19? La réponse est : " oui et ils ne doivent pas être testés. Cependant, si l’un des parents ou un des contacts étroits de l’enfant est un cas confirmé de COVID19, l’enfant doit rester isolé à la maison. La durée de l’isolement sera déterminée par le médecin inspecteur du service de surveillance des maladies infectieuses de la région ".

Et pour les enfants qui répondent à la définition d’un cas suspect? La même procédure s’applique que pour les adultes.