Que faut-il faire en cas de simple rhume, quand on ne revient pas d’une zone à risque ? 

"Si vous aviez un simple rhume, dans la situation pré-coronavirus, on continuait à travailler normalement, constate l’épidémiologiste Marius Gilbert (Université libre de Bruxelles). Dans la situation actuelle, il se pourrait qu’en fait vous fassiez une infection bénigne à coronavirus. On ne sait pas en mesurer la probabilité, mais c’est possible. Mais comme ce virus-ci peut être dangereux pour les personnes autour de vous, pour les personnes âgées, pour les personnes à risque, etc., si vous avez un simple rhume, soyez particulièrement attentif à ne pas éternuer en public, à bien jeter les mouchoirs, etc. Il faut vraiment faire bien attention à protéger les autres car vous ne savez pas si votre rhume est un rhume banal ou bien une infection au coronavirus." 

Il faut aussi se laver les mains fréquemment. "Vous-mêmes, vous allez avoir beaucoup plus de virus sur les mains, et donc, en se lavant les mains, on protège aussi les autres." D’ailleurs, de manière générale, dans les circonstances actuelles, " une bonne pratique sera, par exemple, simplement de se laver les mains en rentrant chez soi ou avant de rendre visite à quelqu’un ; c’est être responsable". En effet, le virus est très fragile à tout ce qui est solution d’alcool, etc. Une mesure à recommander est donc de se laver les mains systématiquement 3 à 4 fois par jour avec une solution hydroalcoolique et une fois de plus si on a été particulièrement en contact avec des objets. 

Par ailleurs, si un enfant a un rhume, peut-on l’envoyer à l’école même si la direction a demandé qu’il reste à la maison ? "Nous avons besoin d’un changement des mentalités en Belgique, répondait le virologue Marc Van Ranst à ce propos à la télévision publique flamande. Au Japon ou aux États-Unis, il ne faut même pas essayer d’envoyer un enfant enrhumé à l’école. Dans ces pays, on est bien plus conscient que chez nous : chaque infection virale se fait via une personne infectée par un virus. Nous devons adopter le même système chez nous."