Suite aux mesures drastiques imposées par le gouvernement pour combattre le coronavirus, les cours seront suspendus ce lundi. La Première ministre Sophie Wilmès a expliqué jeudi soir que "des garderies sont prévues au moins pour les enfants dont les parents travaillent dans les secteurs des soins et de la sécurité ainsi que pour ceux dont seuls les grands-parents pourraient s’occuper".

La question a depuis interpellé nombre de parents : plus aucun grand-parent ne peut s'occuper de ses petits-enfants ? Le virologue et épidémiologiste Marc Van Ranst, qui est aussi membre du comité scientifique fédéral coronavirus, a apporté des précisions.

A travers un schéma partagé en néerlandais sur Twitter, il explique qu'il faut "éviter autant que possible les contacts entre les enfants et les grands-parents". Cependant, "si les grands-parents sont 1) en bonne santé ; 2) âgés de moins de 65 ans ; 3) ne fournissent pas de soins aux personnes âgées ou vulnérables", alors ils peuvent être en mesure de s'occuper des enfants.


Le virologue a publié également un graphique montrant le pourcentage de mortalité par tranches d'âge des patients atteints du COVID-19 dans la province chinoise de Hubei en janvier en février. Les plus de 60 ans y représentant une immense majorité.

Ces données "montrent pourquoi nous voulons protéger au mieux les personnes âgées contre ce coronavirus", a précisé Marc Van Ranst.