La France franchit la barre des 50.000 décès 

Le nombre de décès dus au Covid-19 a franchi mardi la barre des 50.000 en France, avec un total de 50.237 morts dans les hôpitaux et les établissements médico-sociaux, a indiqué Santé publique France. 34.399 décès ont eu lieu en milieu hospitalier, dont 458 au cours des dernières 24 heures, précise l'agence sanitaire dans son point quotidien.


L'Italie enregistre 853 morts du coronavirus en une journée

L'Italie a fait état mardi de 853 décès journaliers dus au coronavirus, le troisième plus haut nombre depuis le début de la pandémie. Le nombre total de morts s'élève maintenant à 51.306. Un nombre plus élevé de décès avaient été enregistrés les 27 mars et 28 mars, avec respectivement 969 et 889 décès.

Le taux de reproduction du virus remonte aux Pays-Bas, les jeunes de plus en plus touchés

Le taux de reproduction du Sars-Cov-2 aux Pays-Bas est passé d'une moyenne de 0,89, il y a une semaine, à 1,02 mardi, indique l'institut de santé publique RIVM. En outre, la baisse des nouveaux cas quotidiens observée ces derniers jours tend à ralentir, tandis que de plus en plus d'enfants et d'adolescents se retrouvent infectés par le coronavirus. Le taux de reproduction, lorsqu'il est supérieur à 1, indique que l'épidémie va se poursuivre. Plus il baisse, moins le virus se propage rapidement.

Aux Pays-Bas, 36.931 tests positifs au coronavirus ont été signalés la semaine dernière, soit à peu près le même nombre que la semaine précédente (37.706).

Le nombre de décès, comme celui des hospitalisations, a lui aussi diminué. Au cours des sept derniers jours, 422 décès dû au covid-19 ont été enregistrés dans le pays, contre 479 la semaine précédente.

Cependant, le nombre d'infections augmente tant chez les 13 à 17 ans que chez les moins de 12 ans, alors qu'il est en baisse chez les adultes de chaque groupe.

Pour 100.000 enfants âgés de 13 à 17 ans, quelque 370 cas ont été diagnostiqués la semaine dernière. La semaine précédente, ce taux était de 288 pour 100.000 et une semaine plus tôt, il était de 286.

Dans le groupe des 0 à 12 ans, l'incidence était de 53 cas pour 100.000 la semaine dernière, contre environ 45 les semaines précédentes.

Réduction de la quarantaine à l'entrée en Angleterre en cas de test négatif

Les voyageurs entrant en Angleterre et soumis à une quatorzaine pourront à partir de mi-décembre écourter cet isolement en cas de dépistage négatif du nouveau coronavirus cinq jours après leur arrivée, a annoncé le gouvernement britannique mardi. Cette décision vise à relancer l'industrie du voyage, et notamment le secteur du transport aérien qui a subi une chute considérable du trafic en raison des restrictions mises en place pour lutter contre la pandémie.

A partir du 15 décembre, les voyageurs arrivant en Angleterre par avion, ferry ou train pourront mettre fin à leur quarantaine s'ils font la preuve d'un dépistage négatif du Covid-19 réalisé au moins cinq jours après leur arrivée. Ils devront réserver ce dépistage avant de voyager, remplir un formulaire permettant de les localiser, et devront rester isolés avant d'effectuer ce dépistage.

Ils devront payer eux-mêmes ce dépistage qui doit être effectué dans le privé. Le gouvernement compte ainsi préserver les capacités de dépistage du service public de santé, le NHS. Ceux qui choisiront de ne pas effectuer de test devront observer deux semaines de quarantaine.

Cette nouvelle stratégie s'accompagne d'un plan de soutien financier pour les aéroports commerciaux en Angleterre, plafonné à 8 millions de livres maximum par site et sous certaines conditions.

Le Royaume-Uni a dénombré plus de 55.000 morts de personnes testées positives au nouveau coronavirus , le chiffre le plus élevé en Europe.

Plus de 169.000 nouvelles contaminations et près de 900 décès aux États-Unis

Quelque 169.190 cas d'infection au coronavirus ont été détectés lundi aux États-Unis, rapporte l'université Johns Hopkins. 889 décès ont également été signalés sur les dernières 24 heures. Au total, 12,4 millions contaminations ont été enregistrées aux États-Unis. Depuis le début de la pandémie, plus de 257.000 personnes y sont mortes du Covid-19, complète l'établissement de Baltimore.

Les États-Unis sont le pays le plus lourdement affecté au monde par la crise sanitaire en chiffres absolus.

Le nombre de nouvelles contaminations augmente à nouveau en Allemagne

Le nombre de nouvelles contaminations quotidiennes par le coronavirus augmente à nouveau en Allemagne après quelques jours durant lesquels les chiffres étaient à la baisse. L'Institut Robert Koch (RKI) a indiqué mardi matin que le Sars-Cov-2 a été détecté chez 13.554 individus au cours des dernières 24 heures.

Samedi, le RKI a enregistré 22.964 nouveaux cas au cours des 24 heures précédentes. Dimanche, 15.741 nouveaux cas étaient dénombrés et lundi seulement 10.864. Au total, 942.687 personnes ont été contaminées par le coronavirus depuis le début de l'épidémie en Allemagne. Parmi elles, 14.361 sont décédées des suites du Covid-19.

Ces dernières 24 heures, le coronavirus a causé la mort de 249 personnes dans le pays.

Helsinki ferme ses lycées et interdit les événements publics

La capitale finlandaise, largement épargnée jusque-là par la pandémie de Covid-19, va mettre en place de nouvelles restrictions très contraignantes à cause d'une flambée de cas, a annoncé son maire mardi. Les lycées, les bibliothèques et les piscines seront fermés et les événements publics totalement interdits à Helsinki à cause de la situation "inquiétante", a déclaré le maire Jan Vapaavuori lors d'une conférence de presse.

"Nous proposons d'utiliser l'ensemble des mesures qui sont du ressort de la municipalité", a expliqué M. Vapaavuori, précisant que les services de santé et de suivi des cas risquaient d'être submergés.

La date d'entrée en vigueur des restrictions et d'autres détails seront annoncés en fin de semaine, a-t-il ajouté. Une série de contaminations dans des maisons de retraite et des foyers pour SDF ces derniers jours à Helsinki ont prouvé la nécessité de mesures plus strictes, a précisé M. Vapaavuori, déplorant que "trop de gens" ont ignoré les recommandations sanitaires.

La municipalité n'avait pour l'instant que recommandé de limiter les rencontres privées en intérieur et de porter le masque dans certaines situations.

Des restrictions éventuelles concernant les restaurants et les bars ou relatives à la liberté de mouvement seront décidées par le gouvernement central.

Juha Tuominen, chef des autorités sanitaires de la région capitale, a noté "une assez forte augmentation des contaminations" au Covid-19, avec 1.533 nouveaux cas confirmés sur la semaine écoulée, contre 992 sur la précédente.

Le taux d'infection en Finlande continue d'être de loin le plus bas de l'UE, avec 69 nouveaux cas pour 100.000 habitants recensés sur la dernière quinzaine. Il s'établissait à une quarantaine de cas pour 100.000 début novembre. Mais ce taux est actuellement nettement plus élevé dans la capitale et sa région, à 155,8 nouveaux cas pour 100.000 habitants.

Des centaines de vols annulés à Shanghaï après sept cas de Covid-19

Des centaines de vols étaient annulés mardi dans le plus grand aéroport international de Shanghai (est de la Chine), après la découverte de plusieurs cas de Covid-19 liés à des employés du fret aérien. La capitale économique chinoise (24 millions d'habitants) a fait état ce mois-ci de sept malades locaux. La plupart des cas ont été détectés ces derniers jours à l'aéroport de Pudong, entraînant un dépistage massif des employés et un plan de vaccination des travailleurs à haut risque.

Mardi, plus de 500 vols - soit près de la moitié de ceux prévus pour la journée - ont été annulés au départ de Shanghai-Pudong, selon le site spécialisé Variflight. Plus de 45% des vols à destination du même aéroport ont également été supprimés.

Dans la nuit de dimanche à lundi, du personnel médical en combinaison de protection intégrale a conduit une foule d'employés vers un parking afin de réaliser un dépistage au coronavirus.

La Chine, où le nouveau coronavirus a pour la première fois été détecté l'an dernier, a largement endigué l'épidémie depuis le printemps, grâce à des tests, des confinements, des quarantaines et au suivi des déplacements. La vie a repris un cours quasi-normal, à l'exception de foyers localisés.

A Tianjin, à environ 100 km au sud-est de Pékin, cinq cas locaux de Covid-19 ont été signalés samedi et un autre ce mardi.

Près de la moitié des vols étaient également annulés mardi à l'aéroport de cette métropole de quelque 15 millions d'habitants et un dépistage massif d'une partie de la population a été organisé ces derniers jours.