La semaine dernière et au début de semaine, à peine 8% de doses en moins ont été livrées par rapport au schéma initial. Le 15 janvier, Pfizer avait annoncé qu'elle fournirait temporairement moins de doses de vaccin contre le coronavirus en raison d'adaptations dans son processus de production dans son usine de Puurs. Ce retard devait avoir un impact limité pour la semaine du 18 janvier et le début de la semaine du 25.

"Comme nous l'avions annoncé, nous avons retrouvé notre schéma de production", a expliqué mercredi la porte-parole Marie-Lise Verschelden. "L'impact a été minimal: nous avons livré 8% de doses en moins par rapport à ce qui avait été prévu."

Le 15 janvier dernier, l'annonce de Pfizer avait créé l'émoi car la Belgique se serait retrouvée avec 40.000 doses de vaccins de moins cette semaine là par rapport à ce qui avait été prévu. Un jour plus tard, le nombre a été ajusté et la Belgique aurait reçu cette semaine-là 86.500 doses soit 7.000 de moins que prévu.