La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 325.232 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l'AFP à partir de sources officielles mercredi à 21h00 HB.

Plus de 4.943.050 cas d'infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l'épidémie. Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 1.827.200 sont aujourd'hui considérés comme guéris.

Depuis le comptage réalisé la veille à 21H00 HB, 4.951 nouveaux décès et 94.820 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès sont les États-Unis avec 1.404 nouveaux morts, le Brésil (1.179) et le Royaume-Uni (363).

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 92.583 décès pour 1.539.633 cas. Au moins 289.392 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Royaume-Uni avec 35.704 morts pour 248.293 cas, l'Italie avec 32.330 morts (227.364 cas), la France avec 28.132 morts (181.575 cas), et l'Espagne avec 27.888 morts (232.555 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 79 décès pour 100.000 habitants, suivi par l'Espagne (60), l'Italie (53), le Royaume-Uni (53), et la France (43).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l'épidémie a débuté fin décembre, a officiellement dénombré au total 82.965 cas (5 nouveaux entre mardi et mercredi), dont 4.634 décès (0 nouveaux), et 78.244 guérisons.

L'Europe totalisait mercredi à 21h00 HB 169.674 décès pour 1.944.258 cas, les Etats-Unis et le Canada 98.674 décès (1.619.714 cas), l'Amérique latine et les Caraïbes 32.422 décès (583.045 cas), l'Asie 12.941 décès (387.127 cas), le Moyen-Orient 8.420 décès (306.715 cas), l'Afrique 2.973 décès (93.772 cas), et l'Océanie 128 décès (8.426 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l'AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d'augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

LES DERNIERES INFOS PAR PAYS

Plus de 100 cas positifs dans un abattoir breton

Plus de 100 personnes ont été testés positifs au Covid-19 dans un abattoir des Côtes-d'Armor à l'issue d'une deuxième campagne de dépistage, a annoncé mercredi soir l'Agence régionale de santé (ARS).

"La campagne de dépistage menée mardi auprès de 818 personnels a fait apparaître 44 cas positifs supplémentaires, portant le total de cas confirmés au sein de l'entreprise à 109", indique l'ARS dans un communiqué.

Une première opération de dépistage avait été effectuée vendredi auprès de 209 salariés de cette entreprise Kermené.

"Comme cela était attendu, le taux d'incidence (de cette deuxième campagne, ndlr) est inférieur à celui observé lors de la première opération qui avait concerné l'environnement de travail plus immédiat des premiers cas contacts identifiés dans l'entreprise (5% de cas positifs sur les personnels testés le 19 mai contre 30% de cas positifs sur les personnes testées le 15 mai)", poursuit le communiqué.

Les personnes diagnostiquées covid-19 sont contactées par l'assurance maladie qui identifie l'ensemble de leurs contacts à risque "afin d'appliquer le dispositif de quatorzaine pour ces personnes, ainsi que la prescription d'un test virologique et de masques sanitaires", indique le communiqué.

Selon le site internet de l'entreprise, "Kermené fournit l'ensemble des magasins E.Leclerc en produits de boucherie, charcuterie et traiteur, destinés à la fois aux rayons traditionnels, frais emballé et libre-service".

Un habitant de Stockholm sur cinq aurait développé des anticorps contre le coronavirus

La Suède, qui se distingue par son approche plus souple et controversée face à la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus, a estimé mercredi que plus d'un habitant de Stockholm sur cinq pourrait avoir développé des anticorps contre le virus. Interrogé sur une étude menée par l'Agence de santé publique suédoise, l'épidémiologiste en chef Anders Tegnell a déclaré qu'il pensait qu'en date de mercredi "un peu plus de 20%" des habitants de Stockholm avaient probablement contracté le Covid-19.

L'étude en cours a montré que 7,3% d'un échantillon de personnes sélectionnées au hasard dans la capitale suédoise -la région la plus touchée du pays- avaient développé des anticorps lorsqu'elles ont été testées pendant la dernière semaine d'avril.

"Les chiffres reflètent la situation de l'épidémie au début du mois d'avril car il faut quelques semaines avant que le système immunitaire ne développe des anticorps", a expliqué dans un communiqué l'Agence suédoise qui a analysé plus de 1.100 tests.

Ailleurs dans le pays, le nombre des personnes qui ont développé des anticorps était bien plus bas, avec seulement 4,2% dans l'extrême sud et 3,7% dans la région autour de Göteborg (sud-ouest). Les résultats ont montré que la propagation du virus était plus importante chez les personnes âgées de 20 à 64 ans que chez les plus de 65 ans, avec respectivement 6,7% et 2,7% ayant développé des anticorps. M. Tegnell a expliqué que c'était "un signe que ce groupe s'isole et se protège plutôt bien".

Du côté des jeunes de 19 ans et moins, environ 4,7% ont développé des anticorps ce qui, selon M. Tegnell, montre "ce que nous avons toujours dit, à savoir que ce n'est pas dans ce groupe que nous voyons une importante propagation" du virus.

A l'opposé des mesures de confinement souvent strictes du reste de l'Europe, la Suède, jamais confinée, a maintenu ouverts les écoles, cafés, bars et restaurants, demandant à chacun de respecter les recommandations de distanciation sociale et de "prendre ses responsabilités".

Cette approche a suscité une vague de critiques, aussi bien dans le pays qu'en dehors, à l'heure où le nombre des morts y a largement dépassé ceux des voisins nordiques, qui ont tous imposé des mesures restrictives.

Si le lien entre le développement d'anticorps et une certaine immunité au virus n'est pas encore établi, le développement d'anticorps devrait en théorie contribuer à réduire la propagation du virus.

Mercredi, la Suède déplore un total de 31.523 cas de nouveau coronavirus pour 3.831 morts.

Espagne: état d'alerte prolongé jusqu'au 6 juin

Le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a obtenu mercredi des députés la prolongation de l'état d'alerte pour deux semaines sur fond d'opposition parlementaire de plus en plus dure et de manifestations contre son gouvernement. La chambre des députés a approuvé la prolongation de cette mesure d'exception, qui expirait samedi, jusqu'au 6 juin inclus par une majorité de 177 votes, 162 votes contre et 11 abstentions.

Le Chili franchit la barre des 50.000 contaminations

Le Chili a connu un nouveau record de contaminations et de décès au Covid-19 en 24H, franchissant la barre des 50.000 contaminations dont 544 décès, a annoncé mercredi le ministère de la Santé. Après une semaine de hausses quotidiennes record, les contaminations ont bondi une nouvelle fois entre mardi et mercredi, avec 4.038 nouveaux cas et 35 décès supplémentaires, selon les autorités sanitaires. Le nombre de cas déclarés est désormais de 53.617.

Le Pérou franchit la barre des 100.000 cas et 3.000 décès

Le Pérou, deuxième pays le plus touché en Amérique latine après le Brésil par l'épidémie de Covid-19, a franchi mercredi la barre des 100.000 contaminations et des 3.000 décès, a annonce le ministère de la Santé.

Le nombre de cas déclarés est désormais de 104.020 dont 3.024 décès, selon le dernier bilan du ministère rendu public sur Twitter, alors que le pays est dans sa neuvième semaine de confinement.