Un traitement médical contre le nouveau coronavirus pourrait être disponible "d'ici l'été ou le début de l'automne", a affirmé lundi le vice-président américain Mike Pence, qui coordonne la lutte contre l'épidémie aux Etats-Unis. 

"Les traitements thérapeutiques pour apporter un réconfort aux gens qui contractent le coronavirus pourraient être disponibles d'ici l'été ou le début de l'automne", a-t-il affirmé lors d'un point-presse, ajoutant qu'un vaccin contre la maladie "pourrait ne pas être disponible avant la fin de l'année ou le début de l'année prochaine".

Les premiers essais cliniques pour un vaccin pourraient avoir lieu "dans les six prochaines semaines", a dit le vice-président.

Le médicament remdesivir, un antiviral du laboratoire américain Gilead, a déjà été utilisé pour soigner deux patients aux Etats-Unis et en France.

L'équipe médicale ayant traité le patient en France à la mi-février avait alors qualifié le traitement, administré par voie intraveineuse, de "prometteur" car il "agit directement sur le virus pour empêcher sa multiplication".