Deux volontaires jusqu'à présent se sont vu administrer un vaccin potentiel contre le coronavirus en Grande-Bretagne, rapporte vendredi la BBC. Il s'agit du premier essai sur l'être humain en Europe. L'expérience s'inscrit dans le cadre d'une étude menée sur plus de 800 personnes.

Une moitié recevra le vaccin potentiel contre le Covid-19 tandis que l'autre moitié se verra injecter un vaccin contrôle qui protège contre la méningite mais pas contre le coronavirus. Les volontaires ignorent lequel des deux ils recevront.

Le vaccin potentiel a été développé en trois mois par l'université d'Oxford.