COVID-19 en majuscule : la version officielle

La première graphie, toute en majuscule, a été choisie par l’OMS. C’est la forme officielle et originale, qui est d’ailleurs employée par la plupart des politiques et dirigeants.

covid-19 en minuscule : la version logique

Néanmoins, l’histoire a montré que les maladies dont le nom est un acronyme finissent par s’écrire en minuscule. C’est le cas, par exemple, du sida. Auparavant écrit tout en majuscule (SIDA), le terme, qui est l’acronyme de Syndrome d’Immunodéficience Acquise”, a rapidement pris sa version en minuscule.

Dans le cas du covid-19, la minusculisation intégrale est d’autant plus justifiée que l’acronyme n’est pas uniquement composé de lettres, mais également de syllabe. En effet, il s’agit de l’acronyme de COronaVIrus Disease - maladie du coronavirus, en français.

Covid-19 : la forme hybride

Cette forme a été communément adoptée par les médias et la population. Pourtant, elle n’a aucune raison d’être, puisque le terme “covid” n’est pas un nom propre. Il n’y a donc pas plus de raison d’écrire “Covid-19” que d’écrire “la Gastro”.

Covid : avec ou sans majuscule - quelle graphie choisir ?

La graphie à choisir dans la vie quotidienne sera celle en minuscule. Dans des textes scientifiques ou officiels, en revanche, la version en majuscule sera plus pertinente.

Coronavirus : avec ou sans majuscule ?

Pour le terme "coronavirus", la réponse est plus simple. Il s'agit d'un nom commun "habituel" : il ne prend donc une majuscule que lorsqu'il est le premier mot d'une phrase.

>> Coronavirus, SARS-Cov-2 et Covid-19 : quelles différences ?

>> Doit-on dire “la covid” ou “le covid” ?

>> Pourquoi le “coronavirus” est-il parfois appelé “Covid-19” ?

>> Faut-il dire “coronavirus” ou “Covid-19” ?