Lê Nguyên Hoang, docteur en mathématiques appliquées et médiateur scientifique à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne, a déclaré que dans le pire des scénarios "qui n'est pas forcément le plus probable", le coronavirus pourrait devenir "la maladie la plus mortelle au monde dans une semaine et ce, même si aujourd'hui encore il tue quotidiennement trois fois moins que la grippe".

Précisons d'emblée que ça ne veut pas dire que le coronavirus deviendra la maladie qui a le taux de mortalité le plus important (il est de 2% environ pour le Covid-19 et de 60% pour Ebola). Mais cela signifie en revanche que le coronavirus deviendra la maladie qui tuera le plus de personnes au quotidien. Un constat qui pourrait changer dans les prochains mois si le Covid-19 s'avère saisonnier comme la grippe, contrairement à d'autres maladies comme la tuberculose qui restent actives toute l'année.

Pour en venir à cette conclusion, l'expert s'est basé sur un graphique réalisé par la Johns Hopkins University de Baltimore (dans le Maryland). Sur cette infographie, les scientifiques ont compilé le nombre de morts quotidien dans le monde, en fonction des maladies.

Si le 29 février dernier, le Covid-19 était encore tout en bas de la liste des maladies faisant le plus de morts au quotidien, en ayant causé aux alentours de 57 morts, force est de constater que le virus a entre-temps grappillé de nombreuses places. Rien que pour la journée du 13 mars, 381 nouveaux décès étaient répertoriés. Le 16 mars, nous en étions à 855 nouveaux morts pour la journée dans le monde.

Si l'on extrapole ces calculs et que l'on envisage plusieurs scénarios, le 20 mars, il pourrait y avoir de 760 à 1140 décès. Dans le scénario le plus catastrophique, le coronavirus pourrait devenir la maladie qui cause le plus de morts au quotidien dans le monde dès le 27 mars avec 3420 décès ce jour-là. Le scénario le moins affolant envisage pour cette date "seulement" 1520 morts, ce qui ferait du coronavirus la 7e maladie du classement.

"Que le coronavirus devienne la maladie la plus mortelle (ndlr : en nombre de morts quotidiens) d'ici une semaine est vraiment le scénario le plus catastrophique. Mais il me paraît important de l'envisager. Ce n'est donc pas nécessairement le scénario le plus probable. Il faudra peut-être 10 jours ou deux semaines plutôt qu'une semaine", souligne le mathématicien dans un tweet repéré par Futura Sciences.

En attendant, il est donc essentiel que les gens respectent les mesures de sécurité décrétées par les autorités en limitant leurs contacts sociaux et en évitant à tout prix de contaminer d'autres personnes et ce même s'ils se sentent en pleine forme.