Le pourcentage de patients diabétiques en Belgique a grimpé de 5,1% à 6,1% de la population entre 2008 et 2017, révèle jeudi une étude menée par l'Agence Intermutualiste (AIM).

Si la prévalence de la maladie connaît une augmentation à l'échelle mondiale et n'épargne aucune tranche d'âge, les programmes de soins offrent aux diabétiques un suivi adapté. En Belgique, le pourcentage de patients atteints du diabète identifiés dans les données de l'AIM ces dix dernières années a grimpé de 5,1% à 6,1%, une tendance qui se constate pour toutes les tranches d'âge. Chez les 25-44 ans, le pourcentage de patients diabétiques s'élève actuellement à 1,6%, un chiffre qui atteint les 8% chez les 45-64 ans et dépasse les 17% chez les personnes âgées de 65 ans et plus. Ces résultats ne tiennent néanmoins pas compte des personnes qui ne prennent pas de médicaments ou qui n'ont pas de remboursement spécifique.

Selon l'AIM, le nombre de personnes qui suivent un programme de soins est en constante augmentation depuis 2009. On observe chez l'ensemble des patients traités à l'insuline un suivi minimal de 47%. Le suivi minimal global des patients non traités à l'insuline en 2017 s'élève à 15%. Parmi ces derniers, un patient sur vingt suit un programme de soins multidisciplinaires, un sur six suit un trajet de soins et un sur dix fait l'objet d'un suivi diabète.

"Les initiatives de soins appropriés aux diabétiques se professionnalisent avec de plus en plus de standardisation et d'intégration de soins. Bien qu'il reste encore une marge d'amélioration, on observe quand même une légère augmentation du suivi minimalement recommandé", ajoute l'IAM dans son communiqué.

L'augmentation du nombre de patients atteints de diabète résulte non seulement du vieillissement de la population, mais aussi de la hausse des facteurs de risque de développement du diabète tels que le surpoids, un régime alimentaire inadapté ou encore le manque d'activité physique. Si la maladie n'est pas traitée correctement, elle peut causer de sérieux dommages sur la santé, notamment au niveau du cœur, des vaisseaux sanguins, des reins, des yeux et des nerfs.