Quelque 24 demandes d'essais cliniques pour le traitement ou la prévention du Covid-19 ont déjà été déposées en Belgique, a rapporté l'association pharma.be lundi, à l'occasion de la Journée internationale des essais cliniques.

En 2019, la Belgique a confirmé sa position de leader dans le domaine des essais cliniques en Europe, avec 526 demandes approuvées, dont 80% ont été initiées par le secteur privé. Un essai clinique évalue l'efficacité d'une nouvelle molécule et constitue donc une étape importante dans le développement d'un nouveau vaccin ou médicament.

"Le nombre d'études en 2019 est presque identique à celui de 2018", explique Nathalie Lambot, experte en études cliniques chez pharma.be. "La Belgique s'est continuellement positionnée en tête des pays européens en termes de nombre d'autorisations d'essais cliniques par habitant au cours des cinq dernières années."

"Pour répondre à la crise actuelle, la Belgique a utilisé ses atouts en tant que pays de référence en matière d'essais cliniques", déclare Catherine Rutten, CEO de pharma.be. "Le 26 mars, lors de la "bioplateforme R&D" réunissant des représentants de l'industrie pharmaceutique, le gouvernement fédéral belge a pris un certain nombre de mesures pour stimuler davantage la recherche clinique dans notre pays".

La CEO félicite également l'Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS): "Celle-ci a mis au point une procédure accélérée qui lui permet de faire approuver la demande d'étude clinique pour tester un médicament destiné au traitement ou à la prévention du Covid-19 dans un délai maximum de quatre jours ouvrables. Cela permet à notre pays de rester l'un des pionniers dans la lutte contre Covid-19".