C'est bien connu, la pandémie mondiale a impliqué la fermeture de certaines frontières, et par conséquent compliqué les déplacements à l'étranger. Mais pas pour tout le monde: depuis le début du confinement, plusieurs millionnaires et milliardaires ont acheté un nouveau passeport pour échapper aux situations de lockdown dans leur propre pays et se rendre dans des zones du globe moins affectées par le virus. C'est ce qui ressort d'un article du journal Le Monde ce mardi. 

Ainsi, certaines grandes fortunes ont décidé "d'acheter" la nationalité de micro-états isolés, comme les îles Vanuatu ou l'île de Sainte-Lucie, dans le Pacifique, ou encore Chypre, relativement moins touchée par la pandémie, pour ainsi échapper aux contraintes et vivre la pandémie dans un contexte moins stressant. D'autres grandes fortunes, résidant dans des pays pauvres, se sont retrouvées bloquées à cause de la fermeture des frontières: habituées à se faire soigner à l'étranger, elles ont alors fait une demande de passeport dans des pays occidentaux, pour s'assurer une qualité suffisante des soins de santé en cas de maladie. 
Quelles que soient les raisons de cet achat de passeport ou de permis de résidence, les multimillionnaires peuvent faire appel à des agences spécialisées qui leur proposent leurs services. Parmi les papiers qui ont la cote, le passeport vanuatais. Accessible au prix de 130.000€, il est ensuite livré par les services postaux en seulement un mois. Un délai court et une somme "raisonnable" qui séduisent les grandes fortunes.

Après les paradis fiscaux, les pays sans Covid semblent devenir la nouvelle tendance chez les plus fortunés. Le marché des passeports connaît en effet une demande supplémentaire de 42% par rapport aux autres années.