La Taskforce vaccination en Belgique a reçu plusieurs mails de médecins s'inquiétant de ne pas trouver d'anticorps au coronavirus dans les résultats sanguins de personnes ayant pourtant reçu les injections, a informé l'épidémiologiste Pierre Van Damme au Nieuwsblad.

Des généralistes prescrivent des analyses sanguines à des patients qui veulent vérifier si la vaccination a fonctionné, sauf que les résultats ne détectent parfois aucun anticorps au coronavirus. Mais selon Pierre Van Damme, membre de la Taskforce, il n'y a pas de quoi s'alarmer. Ces résultats en disent peu, car les méthodes d'analyse des laboratoires ne recherchent pas les anticorps produits par la vaccination. "Ils ne trouveront que les anticorps que vous produisez après avoir traversé la maladie", explique le scientifique de l'Université d'Anvers. "Ce sont des anticorps qui attaquent le virus. Or, lors de la vaccination, des anticorps contre la protéine S (qui permet au Covid de pénétrer dans les cellules humaines ndlr) sont générés. Ils ne sont pas détectés par les tests de laboratoire", précise-t-il.

Selon Van Damme, les tests après vaccination n'ont guère de sens, puisque l'efficacité des vaccins a été démontrée dans des études cliniques. "De plus, nous ne savons pas exactement quelle doit être la concentration d'anticorps nécessaire pour en tirer des conclusions", conclut l'expert.