En effet, l’Académie française et l’Office québécois de la langue française ont opté pour “la Covid”, alors que l’usage tend fortement vers l’emploi du masculin : “le Covid”. Le Robert, quant à lui, indique qu’il s’agit d’un nom “masculin ou féminin”. Qu’en est-il et quels sont les arguments ?

Pourquoi la Covid au féminin ?

Le terme Covid-19 est issu de l’acronyme “COronaVirus DIsease” et le 19 indique l’année de son apparition : 2019. L’argument des linguistes qui préfèrent la forme féminisée est qu’un sigle étranger prend en français le genre du mot sur lequel il est fondé. Ici, il s’agit de “disease”, qui se traduit par “maladie” en français. Et comme “maladie” est au féminin, Covid passe donc automatiquement au “la”.

>> L’article de l’Académie française : “Le covid-19 ou La covid-19

Pourquoi le Covid au masculin ?

Les détracteurs de la forme féminine, eux, arguent l’usage. Si au Québec, la version féminine est couramment utilisée, ce n’est pas le cas en francophonie européenne, où “le Covid” est largement privilégié. Cette diffusion de la forme masculine a été favorisée par une confusion entre la pathologie “Covid-19” et le pathogène “coronavirus”, qui est masculin.

>> Faut-il dire “coronavirus” ou “Covid-19” ?

>> Pourquoi le “coronavirus” s’appelle-t-il “Covid-19” ?

>> Coronavirus et Covid : avec ou sans majuscule ?

>> Coronavirus, SARS-Cov-2 et Covid-19 : quelles différences ?