L'Organisation mondiale de la santé (OMS) ne voit pas d'avantage à généraliser le port du masque buccal dans le cadre de la lutte contre la pandémie du nouveau coronavirus.


"Rien n'indique que cela serait bénéfique", a déclaré lundi le directeur exécutif chargé de la gestion des situations d'urgence sanitaire, Michael Ryan.

Au contraire, les risques seraient multipliés lors d'une mauvaise utilisation de ces objets. "Nous déconseillons de porter une protection buccale lorsque l'on n'est pas soi-même malade", selon M. Ryan.

L'Autriche a décrété lundi le port obligatoire du masque pour faire ses courses. Une fois que tous les supermarchés auront reçu des masques, chaque client en recevra un en entrant dans le magasin.