Près de 1.400 personnes sont à ce jour hospitalisées à travers le pays pour une infection au coronavirus.

Par ailleurs, on a dénombré samedi 586 nouvelles contaminations en Belgique, pour un total de 3 401 cas confirmés, ont annoncé dimanche le Centre de crise et le SPF Santé publique. Ce chiffre ne porte que sur les cas analysés (personnes hospitalisées et personnel soignant), il ne reflète dès lors pas le nombre exact de personnes contaminées. Huit nouveaux décès ont été annoncés dimanche, ce qui porte à 75 le total de décès dus au coronavirus dans notre pays. Samedi, c’est 30 nouveaux décès qui étaient à déplorer, soit la hausse journalière la plus importante constatée à ce jour. 

Prudence sur les chiffres

Il faut en revanche prendre ce chiffre de 8 décès avec précaution car, comme le précise l’Institut de santé publique, la notification des décès peut prendre quelques jours. D’autant que les chiffres arrivent de façon moins fluide le week-end, selon le virologue Marc Van Ranst. On apprenait par ailleurs dimanche qu’une personne était décédée dans un home de Sint-Paul (Flandre orientale) et 19 personnes de l’établissement sont peut-être atteintes.

Quelque 1 380 personnes étaient hospitalisées samedi, une augmentation de 335 en 24 heures, dont 290 aux soins intensifs (+ 52 en 24 h). En revanche, 340 patients sont sortis de l’hôpital guéris depuis le 13 mars. Parmi les nouveaux cas, 412 patients résident en Flandre, 99 en Wallonie et 70 à Bruxelles (la résidence des 5 dernières personnes est inconnue).

Un tiers des lits en soins intensifs occupés

Vendredi (chiffres annoncés samedi), on dénombrait 558 nouvelles contaminations en Belgique. Et 74 nouveaux patients se trouvaient en soins intensifs, pour un total de 238. Au total, 1 089 personnes étaient actuellement hospitalisées, soit 299 de plus que la veille.

Les personnes décédées ces derniers jours avaient pour la plupart plus de 65 ans mais deux se situent dans la tranche d’âge 45-64 ans et l’une avait entre 25 et 44 ans. Elles souffraient néanmoins presque toutes de problèmes de santé sous-jacents, a précisé le porte-parole Steven Van Gucht.

Selon le centre de crise, environ un tiers des 1900 lits habituels en soins intensifs étaient occupés samedi, mais pas que par des patients souffrant du Covid-19. Il précise que les capacités disponibles sont donc encore loin d’être remplies mais en prévision de la prise en charge de nouveaux patients en nombre important, des lits supplémentaires sont prévus. Ils sont 759, a précisé la ministre de la Santé Maggie De Block, dimanche. Cette capacité va encore monter, a-t-elle ajouté, en indiquant que, pour l’instant, les hôpitaux arrivaient à gérer le flux.