Santé

"La mode est à l’hygiène, les microbes en mènent de moins en moins large. Et la Société protectrice des animaux qui ne bouge pas !", s’insurgeait en son temps le journaliste, écrivain et humoriste français, Alphonse Allais (1854-1905). Aujourd’hui, on trouve de tout. Du no poo, qui ne se lave plus les cheveux qu’à l’eau claire, à l’obsédé des gels antiseptiques, rongé par ce toc.

Entre les deux, il doit bien y avoir une juste mesure même si, en matière d’hygiène, "il n’y a pas plus de vérité que de contre-vérité formelle", nous a fait remarquer le Pr Dominique Tennstedt, dermatologue aux Cliniques universitaires Saint-Luc. "Il n’y a pas de règle absolue. Cela va dépendre de la personne, de l’âge, du type de peau, de l’endroit… Il y a en revanche des choses importantes à savoir." En voici quelques-unes.

1. À quelle fréquence faut-il se laver ?

(...)