Les 11 hôpitaux de la région liégeoise s’allient et ouvrent un call center destiné aux enfants de leur personnel soignant. Une équipe de pédopsychiatres et de psychologues est à leur écoute, tous les jours de la semaine, de 8h à 18h au 04/270 30 66.

“Dis papa, pourquoi maman n’est pas souvent à la maison ? Pourquoi je ne peux pas lui faire un câlin quand elle rentre ?” Ces questions reviennent souvent dans la bouche des enfants dont les parents sont médecins ou infirmiers. Pour répondre à leurs interrogations, l’ensemble des 11 hôpitaux de la province de Liège vient de lancer un call center géré par le service de psychiatrie infanto-juvénile du professeur Malchair.

Le service de pédopsychiatrie avait vraiment envie de participer aux efforts de façon citoyenne, tout en restant dans son champ de compétences. Il nous est venu aux oreilles que le personnel soignant était vraiment épuisé et se retrouvait en difficulté face aux questions de confinement de leurs enfants. Nous avons donc souhaité anticiper cette demande du personnel soignant”, explique le pédopsychiatre. Les enfants des membres du personnel semblent particulièrement touchés par la crise sanitaire actuelle. Pour le médecin, les enfants sont pris dans le mouvement anxiogène généralisé, accentué par les journaux télévisés qui diffusent rarement de bonnes nouvelles en cette période de crise sanitaire.

Une réponse cohérente et adaptée à l'âge de l'enfant

Selon le professeur Malchair, ces angoisses pourraient se traduire par des troubles du sommeil, des cauchemars voire des terreurs nocturnes. “Les enfants des infirmiers et des médecins ne sont pas insensibles à ce climat anxiogène, au contraire. Ils s’inquiètent pour la santé de leurs parents. Est-ce que maman va ramener le coronavirus à la maison ? Est-ce que je vais l’attraper ? J’ai peur de mourir. Toutes ces angoisses sont réelles et nécessitent une réponse cohérente et adaptée à leur âge. Il faut pouvoir expliquer à un enfant de trois ans pourquoi il ne peut pas faire de câlin à sa maman quand elle rentre de l’hôpital.” Le professeur tient à rappeler que la ligne d’appel n’est pas uniquement destinée aux plus jeunes. “Les enfants ont une conscience de la mortalité à partir de l’âge de sept ans. Les plus petits n’ont pas conscience de la gravité du virus au sens mortel. C’est entre autres pour cette raison que les questions d’un enfant de trois ans seront bien différentes de celles d’un ado de 15 ou de 16 ans. Et que la réponse qu’on leur donnera le sera elle aussi.

Les enfants du personnel soignant des hôpitaux liégeois peuvent joindre le call center au 04/270 30 66 tous les jours de la semaine, de 8h à 18h. Une équipe composée de six pédopsychiatres et de deux psychologues sera là pour répondre à leurs questions. Pour l’instant, la ligne d’appel est réservée aux enfants dont les parents travaillent dans les hôpitaux liégeois. Mais, si le projet rencontre un franc succès et que sa gestion le permet, alors il pourrait s’étendre à l’ensemble du réseau hospitalier de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le projet de call center s’accompagne du lancement d’une brochure, “Le Covid-19 expliqué aux enfants”, qui sera distribuée dans les 11 hôpitaux de la région liégeoise.