L'Allemagne compte sur une autorisation du vaccin contre le Covid-19 dans l'Union européenne "avant Noël", dès le 23 décembre, a indiqué mardi le ministre de la Santé, Jens Spahn, alors que les autorités sanitaires européennes évoquent une décision au plus tard le 29 décembre.

"On peut se montrer optimiste sur le fait qu'une autorisation puisse intervenir le 23 décembre", a affirmé, lors d'une conférence de presse, le ministre dont le gouvernement s'impatiente face au temps pris par le régulateur européen pour approuver le vaccin contre le Covid-19 déjà utilisé par plusieurs pays.

Quelques minutes auparavant, Jens Spahn avait assuré que l'objectif était "de parvenir à une autorisation avant Noël, nous voulons commencer la vaccination avant la fin de l'année".

Selon le quotidien Bild qui cite des sources au sein de l'Union européenne et du gouvernement allemand, l'Agence européenne des médicaments (AEM), qui s'était donné jusqu'au 29 décembre pour rendre sa décision, a finalement décidé d'avancer son annonce au 23 décembre.

Interrogé par l'AFP, une porte-parole de l'AEM a indiqué: "nous travaillons toujours avec la date du 29 décembre au plus tard. A l'heure actuelle rien n'a changé".

L'Allemagne, confrontée à une deuxième vague de virus sévère, fait pression en coulisse sur l'AEM et l'UE pour accélérer le processus d'autorisation du vaccin élaboré par le laboratoire allemand BioNTech associé au géant américain Pfizer, assure également Bild.

Plusieurs pays, parmi lesquels les Etats-Unis, le Canada et la Grande-Bretagne, ont entamé les vaccinations ces derniers jours après avoir obtenu le feu vert de leurs autorités sanitaires.

Face à une flambée de cas de Covid-19, l'Allemagne a décrété à partir de mercredi un confinement partiel avec la fermeture de tous les commerces non-essentiels et des écoles et des appels pressants en faveur du télétravail.

Restaurants, cafés, bars, institutions culturelles et sportives sont déjà fermés depuis début novembre.

"Nous avons vu qu'une troisième vague commence pratiquement déjà à se former avant que la deuxième ne faiblisse", a averti Jens Spahn.

L'Allemagne a enregistré mardi 14.432 nouvelles infections en 24 heures mais l'institut de veille sanitaire Robert Koch a prévenu que les chiffres de mercredi seront plus élevés, les données de la Saxe, une des régions les plus touchées, n'ayant pas pu être prises en compte mardi.

La semaine dernière, le nombre de nouvelles infections quotidiennes s'était rapproché des 30.000, un niveau jamais atteint en Allemagne, pays relativement épargné durant la première vague au printemps.

L'AEM, basée au Pays-Bas, délibère actuellement sur la délivrance d'autorisations pour plusieurs vaccins contre le Covid-19. Elle a été la cible la semaine dernière d'une cyberattaque au cours de laquelle des documents liés à Pfizer et BioNTech ont été piratés.