Non seulement l'alcool n'est pas un remède au coronavirus, mais il peut exacerber la vulnérabilité sanitaire, les comportements à risque, les problèmes de santé mentale et la violence, met en garde mardi l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Sa section européenne appelle les gouvernements à mettre en place des mesures pour limiter la consommation d'alcool. La consommation d'alcool a été liée à une série de maladies transmissibles et non transmissibles et de troubles de la santé mentale, qui peuvent rendre une personne plus vulnérable au Covid-19, explique l'organisation. L'alcool affaiblit notamment le système immunitaire. "Les personnes devraient réduire leur consommation à tout moment, en particulier pendant la pandémie de Covid-19."

"L'alcool est une substance psychoactive qui est associée à des troubles mentaux ; les personnes à risque ou qui souffrent d'un trouble lié à la consommation d'alcool sont particulièrement vulnérables, surtout lorsqu'elles s'isolent. Les services médicaux et de traitement doivent être alertes et prêts à répondre à toute personne qui en a besoin", avertit l'OMS.

L'Europe est en effet la région qui consomme le plus de boissons alcoolisées. Elle est aussi celle où la prévalence des troubles liés à la consommation d'alcool est la plus élevée dans la population et où la proportion des décès causés par l'alcool est la plus haute.

"Pendant la pandémie de Covid-19, nous devrions vraiment nous demander quels risques nous prenons en laissant les gens enfermés chez eux avec une substance qui est nocive à la fois pour leur santé et pour les effets de leur comportement sur les autres, dont la violence", déclare Carina Ferreira-Borges, responsable du programme Alcool et drogues illicites de l'OMS/Europe.

Pour l'OMS, les réglementations existantes visant à protéger la santé et à réduire les dommages causés par l'alcool devraient être maintenues et même renforcées pendant la pandémie et les situations d'urgence en général. Il conviendrait également de communiquer sur les risques de la consommation d'alcool.