"Je demande instamment aux fabricants de donner la priorité au déploiement" des vaccins par le biais du mécanisme Covax mis en place par l'Organisation mondiale de la santé et ses partenaires, a déclaré le chef de l'agence de l'ONU, Tedros Adhanom Ghebreyesus en conférence de presse.

"Et je demande instamment aux pays et aux fabricants de cesser de conclure des accords bilatéraux au détriment du Covax", a-t-il martelé.

Le patron de l'OMS a également demandé aux pays qui ont commandé plus de vaccins que nécessaire de les "donner (...) immédiatement au Covax qui est prêt à les distribuer équitablement dès aujourd'hui".

"Le nationalisme vaccinal nuit à tout le monde", a-t-il souligné, déplorant que trop peu de pays pauvres aient pu commencer à recevoir des vaccins.

Cet appel intervient alors que l'Union européenne, sous le feu des critiques pour un démarrage poussif des campagnes de vaccination, a doublé cette semaine ses précommandes du vaccin anti-Covid Pfizer-BioNTech.