La pandémie de nouveau coronavirus, qui semble s'atténuer dans l'Ouest mais s'accentuer dans l'Est du continent européen, ne doit pas conduire à la flambée d'autres maladies infectieuses du fait d'un manque d'accès à la vaccination, a prévenu jeudi l'OMS Europe. "Les services de vaccination sont essentiels. S'ils ont été interrompus, des mesures doivent être prises le plus rapidement possible pour leur reprise", a déclaré le directeur de la branche Europe de l'Organisation mondiale de la Santé, Hans Kluge. "Nous ne pouvons pas permettre que l'impact du Covid-19 soit amplifié en négligeant d'autres mesures vitales de protection de la santé", a-t-il poursuivi.

L'OMS Europe s'inquiète particulièrement de la résurgence de la rougeole, qui a touché 6.000 personnes lors des deux premiers mois de l'année.

Pour se faire, il importe de permettre au système de santé de fonctionner parallèlement aux soins dispensés pour les malades du nouveau coronavirus. "Les systèmes de santé à double voie peuvent offrir la flexibilité et la résilience nécessaires pour gérer les vagues répétées d'infections au coronavirus et la demande croissante d'autres services", a insisté M. Kluge.