La Commission européenne a signé vendredi un contrat-cadre avec les firmes américaine Abbott et suisse Roche pour l'achat de plus de 20 millions de tests rapides de détection d'antigènes, afin d'aider les États membres dans la lutte contre la pandémie de Covid-19.

Ce contrat à 100 millions d'euros est financé par l'instrument d'aide d'urgence de l'UE (ESI). Les tests seront disponibles dès le début de 2021.

La Commission a également adopté un cadre commun relatif à l'utilisation, à la validation et à la reconnaissance mutuelle des tests rapides de détection d'antigènes.

"Ces tests nous apportent la vitesse, la fiabilité et des réponses rapides pour isoler les cas de Covid, des avantages essentiels pour ralentir la propagation de la pandémie", a commenté la commissaire à la Santé, Stella Kyriakides.

"Le dépistage restera fondamental dans les mois à venir, même si nous avons l'intention de commencer à déployer nos vaccins dans l'Union à partir du 27 décembre. Nous devons accroître les capacités de dépistage en parallèle pour garder le virus sous contrôle", a-t-elle ajouté.