Lors de la première vague, une rumeur stipulait que les fumeurs étaient mieux protégés contre le coronavirus. Info ou intox ? 

Récemment, une étude menée par l'Assistance publique des Hôpitaux de Paris a révélé deux éléments concrets. 

  1. Oui, la nicotine est bel et bien protectrice face au Covid-19. En effet, pour infecter un corps humain, le virus vise d'abord les cellules ACE2. Mais les récepteurs de ces cellules sont bloqués par la nicotine. Dès lors, la nicotine devient efficace pour éviter l'infection. 
  2. En revanche, ce son de cloche n'est pas le même pour les personnes qui ont, malgré tout, été infectées. De fait, la nicotine endommage les poumons. Elle rend ceux-ci moins performants pour se défendre face au virus. 
Pour rappel, le tabac réduit les défenses immunitaires, provoque une inflammation des poumons et des voies respiratoires, ce qui rend tout sujet fumeur plus vulnérable à une forme grave du coronavirus.