Indicateur important, le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu'une fraction du nombre réel de contaminations et les comparaisons entre pays sont à prendre avec des pincettes, les politiques de tests différant d'un pays à l'autre.

La pandémie a très légèrement ralenti cette semaine dans le monde, avec 638.892 nouveaux cas enregistrés par jour (-0,5% par rapport à la semaine précédente), selon un bilan établi par l'AFP jeudi à 11H00 GMT.

En Afrique, l'épidémie accélère toujours (+16% de cas de contaminations lors de la semaine écoulée).

De même, l'Amérique latine et les Caraïbes connaissent une accélération (+9%).

L'Europe reste la zone qui a enregistré le plus de nouvelles contaminations cette semaine (247.838 nouveaux cas quotidiens), avec une accélération de 2%.

A contrario, l'épidémie a décéléré aux Etats-Unis et au Canada (-5%) avec néanmoins un niveau élevé de nouveaux cas, 217.878 par jour.

La pandémie continue de décélérer au Moyen-Orient (-5%) et en Asie (-10%).a

Le rythme des contaminations a bondi de 106% en Océanie, mais le virus y circule très peu (37 cas par jour).

Le Royaume-Uni est le pays où l'épidémie accélère le plus (+61%, 33.753 cas par jour en moyenne), parmi ceux ayant enregistré plus de 1.000 cas quotidiens pendant les sept jours écoulés.

Suivent Israël (+60%, 3.063 cas journaliers), les Pays-Bas (+41%, 11.729 cas), la République tchèque (+40%, 7.452 cas) et la Colombie (+37%, 12.604 cas).

La plus forte décrue lors des sept derniers jours est observée au Pakistan (-35%, 2.042 cas quotidiens) devant la Bulgarie (-35%, 1.426 cas), la Hongrie (-32%, 2.814 cas), la Géorgie (-31%, 2.355 cas) et l'Autriche (-29%, 1.965 cas).

Les Etats-Unis sont de loin le pays ayant enregistré le plus grand nombre de nouvelles contaminations cette semaine, avec 183.863 nouveaux cas quotidiens (-19,4%).

Ils ont également enregistré le plus de décès au cours de la semaine écoulée (2.637 par jour en moyenne), devant le Brésil (783), le Mexique (648), l'Allemagne (648), puis la Russie (556).

La pandémie a fait au moins 1,73 million de morts dans le monde depuis fin décembre, pour plus de 78 millions de contaminations confirmées.

Les États-Unis restent le pays le plus endeuillé (326.232), devant le Brésil (189.220) et l'Inde