Il devrait être disponible d'ici à la fin janvier, selon le chef du service vétérinaire et phytosanitaire d'un magazine russe spécialisé, Sergei Dankvert. L'Union européenne, les États-Unis et Singapour auraient déjà manifesté leur intérêt. Selon M. Dankvert, les tests en sont aujourd'hui à la troisième phase. "Le nouveau vaccin sera testé sur des visons, des chats et des rongeurs", ajoute le scientifique.