Mercredi, 27 nouveaux cas de coronavirus ont été détectés en Belgique, dont 16 patients habitent en Flandre, deux à Bruxelles et neuf en Wallonie, indique jeudi le SPF Santé publique sur le site www.info-coronavirus.be.

On dénombre donc 50 cas pour l'instant et ce nombre devrait continuer d'augmenter. La plupart de ces personnes revenaient de vacances en Italie et présentent "des symptômes légers". Les patients sont isolés à domicile ou à l'hôpital.


Un élève d'une école primaire à Zonhoven testé positif au coronavirus

Un élève de cinquième année d'une école primaire de Zonhoven, dans le Limbourg, fait partie des Belges infectés par le Covid-19. Il était revenu d'un séjour au ski dans le nord de l'Italie. Toute sa famille devra rester en quarantaine pendant deux semaines. L'élève n'a souffert d'aucun symptôme à son retour d'Italie et s'est donc rendu à l'école lundi. "Il est tombé malade lundi soir", explique la directrice de l'établissement scolaire. "Sa soeur fréquente également notre école, mais elle n'est pas malade."

Les responsables de l'école ont pris contact avec les parents des autres élèves.

Un élève d'une école primaire de Geel infecté par le virus

Un élève de l'école primaire Sint-Dimpna de Geel figure parmi les derniers cas confirmés de coronavirus. L'école qui reste ouverte se dit toutefois attentive aux symptômes de la maladie tant chez les élèves que le personnel. L'école ajoute par ailleurs suivre les directives des autorités concernant le coronavirus. "Si votre enfant tombe malade à l'école, il sera éloigné de la classe et ses parents avertis par téléphone", explique l'établissement scolaire dans une lettre adressée aux parents et aux élèves.

"Contactez ensuite votre médecin traitant et demandez-lui une visite à domicile ou un rendez-vous en dehors des heures de consultation. S'il s'avère, après examen, qu'il s'agit d'un cas de contamination, le médecin avertira l'équipe adhoc de l'Agence de Santé qui évaluera les mesures à prendre au sein de l'école."

La direction demande également aux parents et aux élèves de (continuer à) prendre les mesures préventives nécessaires comme se laver régulièrement les mains, d'utiliser des mouchoirs en papier et d'éviter de se faire la bise ou de se serrer la main.

La commune de Geel a par ailleurs été informée de la situation et précise que le jeune patient est isolé chez lui avec les autres membres de la famille et qu'il va bien. "La vigilance et l'observation des mesures préventives sont suffisantes pour l'instant", souligne la ville qui précise que "des mesures drastiques comme la fermeture des écoles ou des lieux publics ne sont pas nécessaires."

© IPM Graphics

Une élève du collège Sainte-Véronique de Liège contrôlée positive au coronavirus

Une élève du collège liégeois Sainte-Véronique a été contrôlée positive au coronavirus, a indiqué jeudi la direction de l'établissement, confirmant une information de Sudpresse. L'adolescente est actuellement en quarantaine à son domicile. Sudpresse annonçait jeudi qu'une étudiante de 3e secondaire, scolarisée au Collège Sainte-Véronique, était positive au coronavirus.

La direction a appris la nouvelle, vers midi. "Cette jeune fille a passé les vacances de carnaval en Italie et a fréquenté l'établissement lundi avant de s'absenter le reste de la semaine", indique le directeur de la section secondaire.

Un élève de l'école communale d'Alleur contrôlé positif au coronavirus

Un enfant scolarisé à l'école communale d'Alleur a été contrôlé positif au coronavirus. "Ce sont au total deux élèves qui ont été renvoyés chez eux mardi", a indiqué Nathalie Dubois, l'échevine de l'Instruction Publique. L'état de l'enfant diagnostiqué n'est pas inquiétant. Mardi, l'enfant de 6e primaire a été écarté de l'école, car il présentait des symptômes du coronavirus. Le même jour, un de ses camarades a également été écarté puisqu'il présentait un risque de contagion, car sa sœur, qui n'est pas scolarisée dans l'établissement, présentait des symptômes.

Ces deux enfants revenaient d'un séjour un Lombardie où ils étaient partis ensemble. Si seul un des deux enfants a été contrôlé positif, le second n'a tout simplement pas été prélevé. Les deux parents et la sœur de l'enfant étant positifs, le médecin traitant n'a pas effectué le test sur lui.

L'école a appris ce cas jeudi en milieu d'après-midi. Dès 15h00, une réunion de crise a eu lieu avec l'échevine et la direction de l'établissement. Les parents des élèves qui fréquentaient cette classe, les accueillants et les enseignants ont été prévenus par téléphone. Les parents des enfants qui fréquentent l'établissement, mais n'étaient pas dans la classe de l'enfant infecté, seront prévenus vendredi dès leur arrivée à l'école.

Il n'est actuellement pas question de fermer l'établissement. "Nous avions rappelé les consignes d'hygiène lundi. Des leçons d'actualités ont également été données dans toutes les classes pour dédramatiser la situation et nous avons mis à disposition des enfants, des fiches explicatives dans leur farde", indique l'échevine. "Nous rappelons également qu'il est important de consulter dès qu'un symptôme inquiétant se profile, en évitant les salles d'attente pour éviter la contagion", clôture Nathalie Dubois.