Le niveau de risque passe de "modéré" à "élevé" dans l'Union européenne face aux dernières informations récoltées au sujet du coronavirus.

Le bilan de l'épidémie de nouveau coronavirus a dépassé lundi les 3.000 morts dans le monde et continue d'avoir de sérieuses conséquences partout à travers la planète, notamment en Italie et en Corée du Sud où le nombre de cas explose, et en France où le musée du Louvre a fermé. Près de 90.000 personnes ont été infectées dans le monde.

En Chine, où le virus est apparu fin 2019, les autorités ont annoncé lundi 42 nouveaux décès, portant le bilan de la maladie dans le pays à 2.912 morts et celui dans le monde à plus de 3.000. Les 202 nouveaux cas signalés lundi en Chine continentale constituent toutefois le plus faible chiffre quotidien depuis fin janvier.

Mais si l'épidémie de Covid-19 semble faiblir en Chine, où des mesures de quarantaine draconiennes visent plus de 50 millions de personnes, elle continue de s'aggraver dans plusieurs pays.

En Italie, quelque 500 nouveaux cas ont été recensés dimanche, un bond spectaculaire qui porte le nombre de contagions à près de 1.700 dans le pays. Cinq nouveaux décès ont par ailleurs été rapportés, portant le bilan à 34 morts dans la péninsule, toujours dans trois régions du nord du pays: Lombardie, Emilie-Romagne et Vénétie.

Quant à la Corée du Sud, le deuxième pays le plus touché après la Chine, elle a recensé lundi près de 500 cas supplémentaires et quatre nouveaux décès, pour un total de plus de 4.000 contaminations, dont 22 mortels.

La mairie de Séoul a porté plainte pour homicide contre les dirigeants de l'Eglise Shincheonji de Jésus, en accusant ce mouvement religieux de ne pas avoir permis d'empêcher la propagation de l'épidémie. Pas moins de 60% des cas confirmés dans le pays sont liés à cette puissante mais opaque organisation, accusée par ses détracteurs d'être une secte.


Premier cas confirmé de coronavirus au Portugal

Le Portugal a détecté un premier cas de contagion par le nouveau coronavirus chez un homme de 60 ans ayant voyagé dans le nord de l'Italie, a annoncé lundi la ministre de la Santé, Marta Temido.

Un deuxième cas, celui d'un homme de 33 ans hospitalisé comme le premier dimanche à Porto (nord) et lui aussi dans un état "stable", était en attente d'une contre-analyse de confirmation après un premier test positif, a-t-elle précisé lors d'une conférence de presse.

La contamination de ce deuxième patient serait liée à un voyage dans la région de Valence, dans l'est de l'Espagne, où des cas ont été enregistrés.

Le gouvernement portugais a par ailleurs décidé d'élargir aux vols en provenance d'Italie les mesures de prévention appliquées jusqu'ici aux personnes arrivant dans le pays depuis la Chine.

Dimanche, les autorités sanitaires portugaises avaient annoncé que le célèbre écrivain chilien Luis Sepulveda, qui réside dans le nord de l'Espagne et s'était rendu récemment à Porto, avait contracté le nouveau coronavirus.

Treize nouveaux cas au Royaume-Uni

Treize nouveaux cas d'infection au virus Covid-19 ont été diagnostiqués au Royaume-Uni, rapporte la BBC dimanche soir, portant à 36 le nombre de patients traité pour ce nouveau coronavirus outre-Manche. Douze cas sont rapportés en Angleterre et un en Ecosse, le premier dans cette nation constitutive. L'Ecossais revenait d'un séjour en Italie et il est désormais traité en isolement dans un hôpital, selon le gouvernement écossais.

Trois des nouveaux cas en Angleterre étaient liés à un premier patient infecté au Royaume-Uni originaire du Surrey. Un autre patient, dans l'Essex, n'a pas réalisé de voyages particuliers, et son infection au virus reste donc non élucidée. Mais tous les autres patients se sont rendus en Italie ou en Iran, pays où l'épidémie est plus conséquente.

Le secrétaire britannique chargé de la Santé, Matt Hancock, a affirmé que le Royaume-Uni était encore en phase de "confinement" de l'épidémie. Il a également avancé que le plan d'attaque du gouvernement, qui sera publié plus tard dans la semaine, prévoyait l'interdiction de grands évènements.


Le siège européen de Nike aux Pays-Bas fermé en raison du coronavirus

Le siège social européen de Nike à Hilversum, aux Pays-Bas, gardera portes closes lundi et mardi pour être nettoyé de fond en comble, indique un courrier envoyé dimanche soir à tous les employés et consulté par l'agence de presse néerlandaise ANP. La mesure intervient après qu'un collaborateur a été testé positif au coronavirus.

Les membres du personnel seront informés mardi de la date à laquelle ils pourront à nouveau pénétrer le bâtiment. L'employé infecté doit pour sa part rester 14 jours en isolement chez lui. Plus de 2.000 personnes originaires de 80 pays travaillent au siège social européen de Nike, à Hilversum.

L'entreprise américaine a en outre fait savoir dimanche que son siège mondial, situé à Beaverton dans l'Oregon, n'ouvrirait pas non plus lundi afin d'être lui aussi nettoyé. Il s'agit là d'une mesure préventive, aucun cas n'ayant été recensé parmi les travailleurs de ce site.

Un hôpital de Rotterdam n'admet plus de patients après un cas de coronavirus

Le Maasstad Ziekenhuis de Rotterdam n'accepte temporairement plus de patients aux soins intensifs. Cette mesure de précaution a été prise après qu'un patient admis dans ce service a été testé positif au coronavirus. La personne contaminée a séjourné du 22 au 29 février dans cette aile de l'hôpital, puis a été transférée à l'hôpital Erasmus MC de Rotterdam.

Selon l'institution, le protocole mis en place à ce moment-là par l'Institut national de la santé publique et de l'environnement (RIVM) ne préconisait pas de tester ce patient.

Les autres soins sont dispensés normalement au Maasstad Ziekenhuis. Les patients pris en charge aux soins intensifs et leurs proches ont été informés de la situation.

Le Louvre fermé

La France, nouveau foyer aigu de la contamination en Europe, recense 130 cas et deux morts.

Le Musée du Louvre, lieu emblématique du tourisme dans la capitale française qui a accueilli 9,6 millions de visiteurs en 2019, est resté fermé dimanche. Le personnel a invoqué son droit à cesser le travail en cas de danger, a annoncé la direction, sans préciser si l'établissement rouvrirait lundi.


Le salon Livre Paris, grand rendez-vous de l'édition francophone qui devait se tenir du 20 au 23 mars, a été annulé.

L'Allemagne enregistre pour sa part 129 cas. Plus de la moitié des malades allemands viennent de la Rhénanie-du-Nord-Westphalie (ouest), là où un couple infecté avait participé fin février à un carnaval.

L'Iran a fait état dimanche de 11 nouveaux décès, portant le bilan officiel à 54 morts. Le service en farsi de la BBC évoque cependant un bilan beaucoup plus lourd, au moins 210 morts, un chiffre démenti par les autorités.

L'épidémie fait redouter une crise économique d'ampleur planétaire. Les marchés ont subi la semaine dernière leur plus forte dégringolade depuis la crise financière de 2008, mais la Bourse de Tokyo se reprenait lundi ainsi que les places chinoises.

Certaines entreprises ou grands groupes commencent à sentir les effets de propagation du coronavirus sur leur chiffre d'affaires. Dimanche, la compagnie aérienne israélienne El Al a déclaré qu'elle envisageait de licencier 1.000 de ses 6.000 employés en raison de pertes financières causées par l'annulation de plusieurs vols à l'étranger en lien avec l'épidémie.

Plusieurs pays comme l'Allemagne ou l'Italie prévoient déjà des mesures d'aides et débloquent des fonds pour les secteurs affectés.

Premiers cas au Sénégal, Tunisie, Arabie saoudite

De premiers cas ayant été recensés lundi au Sénégal, en Tunisie et en Arabie Saoudite. Un Français qui a séjourné en France en février avant de revenir au Sénégal constitue le deuxième cas confirmé en Afrique subsaharienne après le Nigeria, qui concernait un Italien lui aussi de retour de son pays.

Le patient, un homme marié et père de deux enfants qui vit au Sénégal depuis plus de deux ans avec sa famille, a séjourné en France la deuxième quinzaine de février à Nîmes (sud) et dans une station de ski non-précisée de la région Auvergne-Rhône-Alpes (sud-est), a dit le ministre.

Rentré le 26 février au Sénégal, il a consulté, avec une fièvre de 39 degrés, un mal de gorge et des maux de tête. La structure médicale qui l'a reçu a contacté la cellule d'alerte sénégalaise mise en place contre le coronavirus.

En dehors du Sénégal et du Nigeria, les seuls concernés à ce jour en Afrique subsaharienne, quelques cas ont été enregistrés dans le nord du continent, en Algérie et en Egypte.

En Arabie Saoudite, le ministère de la Santé a confirmé lundi un premier cas, une personne testée positive après son retour d'Iran.

L'homme infecté est actuellement "isolé à l'hôpital" et avait fait escale à Bahreïn, a indiqué le ministère dans un communiqué relayé par l'agence de presse officielle SPA.

L'Arabie saoudite était le seul pays du Golfe à n'avoir annoncé jusqu'ici aucun cas de nouveau coronavirus sur son sol.

Le premier contaminé en Tunisie concerne un quadragénaire ayant contracté la maladie en Italie et revenu par la mer.


© AP

© AFP