Malgré une légère hausse des hospitalisations ce lundi, le nombre de décès dus au Covid-19 diminue pour la sixième journée consécutive dans notre pays. Mais la vague de froid actuellement observée en Belgique pourrait bien mettre fin aux légères améliorations observées ces derniers jours.

Selon Steven Van Gucht, l'air sec et froid pourrait en effet favoriser la circulation du virus sur notre territoire. "Les grosses gouttelettes deviennent plus petites, s’attardent plus longtemps et peuvent se répandre facilement et rapidement dans une pièce. Les risques de production d’aérosols sont donc plus élevés", explique le virologue à nos confrères de Het Laatste Nieuws.

Le froid aurait également un effet sur nos voies respiratoires. "Notre résistance peut être plus faible dans les voies aériennes supérieures, par exemple dans le nez. Le froid provoque une constriction des vaisseaux sanguins et une diminution de la circulation sanguine dans les muqueuses. Le mucus devient plus dur, ce qui affecte notre système immunitaire", détaille le virologue, qui admet cependant qu'il n'existe que peu de preuves scientifiques sur l'importance de ce rôle.

Que faire ?

Pour contrer les effets du froid, le porte-parole interfédéral flamand appelle les Belges à faire preuve de prudence. "En hiver, nous passons plus de temps à l’intérieur et nous sommes plus proches les uns des autres. Particulièrement avec les températures glaciales actuelles". L'important, selon lui, est donc de continuer à bien ventiler les espaces intérieurs, les espaces mal ventilés étant "particulièrement favorables à la propagation du virus".

"C’est pour cela que nous avons renforcé les recommandations sur les masques buccaux dans les entreprises par exemple. Si la ventilation est moins efficace, un masque buccal peut offrir une protection supplémentaire", ajoute-t-il.

Steven Van Gucht fait également part de son étonnement face à l'absence d'épidémie de grippe en Belgique cette année. "Il n'y a pas de grippe en Belgique, alors qu'avec ce temps, nous serions normalement dans la "meilleure semaine". C'est vraiment la première fois de ma carrière que je vis cela", s'étonne-t-il.