Tout ce qu'il faut savoir sur le port du masque, après la conférence de presse du CNS et les premières mesures de déconfinement annoncées par Sophie Wilmès.

Quand faudra-t-il porter un masque ?

Le masque est désormais vivement recommandé sur la voie public. A partir du 4 mai, il devient obligatoire de le porter dans les lieux suivants:

-Dans tous les transports en commun (SNCB, STIB. Tec, De Lijn) et ce, dès l'entrée en gare/station de métro, pour tous les voyageurs à partir de 12 ans.

-Dans le cadre du travail si la distanciation sociale n'est pas possible.

Par ailleurs, lors de la réouverture progressive des écoles à partir du 18 mai, le masque sera obligatoire pour tous les élèves de plus de 12 ans. 

Quel type de masque faut-il porter?

Tout ce qui permet de se couvrir la bouche et le nez. Sans le citer, Sophie Wilmès a clairement fait comprendre qu'il fallait privilégier le masque en tissu. Le bandana et le foulard sont aussi permis.

Les masques chirurgicaux et les masques FFP2 ne sont pas recommandés car ils sont réservés à ceux qui en ont vraiment besoin, comme le personnel médical ou des maisons de repos.

Comment utiliser son masque ?

Pour qu'un masque soit correctement utilisé, il convient de prendre plusieurs précautions:

-Se laver les mains avant et après avoir manipulé le masque

-Le positionner correctement sur votre visage, donc en couvrant à la fois le nez et la bouche

-Ne plus y toucher une fois qu'il est mis

-Le laver à haute température (60 degrés) après chaque utilisation.

Le masque est-il suffisant pour se protéger ?

Le masque est une barrière supplémentaire au virus mais il n'est pas une protection suffisante. Il est donc important de continuer à appliquer les différentes mesures d'hygiène (se laver les mains régulièrement, respecter la distanciation sociale, éternuer/tousser dans le pli du coude, ...) en place depuis le début de la crise sanitaire.

Un masque distribué à chaque citoyen

Par ailleurs, le gouvernement fédéral et les entités fédérées ont également annoncé mettre en place une stratégie commune qui permettra de garantir que chaque citoyen reçoive gratuitement au moins une protection en tissu normé couvrant la bouche et le nez. Deux filtres de protections seront aussi distribués à chaque citoyen.